La bibliothèque d’Agathe : C’est moi le plus fort, Mario Ramos

Pourquoi ce livre ?

71-W6juCdGL

Un après-midi, nous nous baladions dans la Fnac et j’ai proposé à Agathe de choisir un livre. Comme en ce moment elle adore les loups, elle a choisi ce classique de la littérature jeunesse. Un super titre de l’École des Loisirs.
Résumé

Un loup, qui a très bien mangé et n’a plus faim du tout, décide de faire une petite promenade dans les bois pour vérifier s’il est toujours le plus fort. Il va poser cette question toute simple aux habitants de la forêt. Intimidé et mort de peur, tout le monde, du Petit Chaperon rouge aux Trois petits cochons, en passant par les sept nains répond que le plus fort c’est le loup ! Alors, quand une espèce de petit crapaud de rien du tout lui tient tête, le loup se fâche…
Avis

L’histoire est vraiment très drôle ! Agathe adore quand le loup fanfaronne ! Elle répète ses mots en rigolant.

Elle reconnaît le petit chaperon rouge et les trois petits cochons. C’est vraiment une excellente idée d’avoir ajouté tous ces personnages familiers des enfants.

Je ne suis cependant pas sûre qu’elle comprenne le second degré pour l’instant. Elle aime surtout voir le loup.

Les dessins sont vraiment très beaux ! Les couleurs très vives attirent l’œil.
Bilan

On adore !

Publicités

La bibliothèque d’Agathe : A ce soir, de Jeanne Ashbé

Pourquoi ce livre ?517QTDZFBSL

Tout comme pour Au lit Petit Lapin, cet album nous est venu en aide lors d’une période pas très sympa pour Agathe. Elle ne voulait plus aller chez sa nounou. Et pourtant, elle l’adore ! Mais l’envie de rester avec ses parents était plus forte. Elle passait son temps à me demander : « tu viendras me chercher après maman ? ». Grâce à cet album, elle s’est apaisée et a recommencé à aller avec plaisir chez sa Tatie.

Résumé

Sam et Léa sont à la garderie, Sam chez les petits, Léa chez les grands. Que font-ils en attendant de retrouver papa et maman ?

Avis

Points positifs

L’album décrit toutes les étapes de la journée de deux petits enfants à la crèche. Les enfants peuvent complètement s’identifier aux personnages de l’album. Comme Agathe va chez une nounou, nous avons un peu modifié le texte pour qu’il colle plus avec sa situation à elle. C’est parfaitement adaptable et elle n’a même pas remarqué que l’histoire se déroulait dans une crèche et non chez une nounou.

Les parents sont très présents au début du livre, lorsqu’ils déposent les enfants à la crèche (ou comme nous chez Tatie) et lorsqu’ils les récupèrent. Cela nous a bien permis de faire comprendre à Agathe que papa et maman reviendront chaque soir la chercher. Lorsque nous la déposions, nous lui disions « à ce soir » pour que cette formule l’apaise en lui rappelant le titre du livre.

Points négatifs

Les graphismes font vieillots. La première édition date de 1995 et cela se voit. Mais ce n’est pas un classique de l’École des loisirs pour rien. Agathe a adhéré immédiatement ! Cela nous a bien surpris car nous, nous le trouvons vraiment très moche !

Bilan

Un album parfait pour évoquer la vie à la crèche ou chez nounou et la séparation avec les parents.

La bibliothèque d’Agathe : Au lit Petit Lapin

Pourquoi ce livre ?51oPy-hkMyL._SY494_BO1,204,203,200_

Agathe a traversé une nouvelle période de peur de l’abandon. Elle ne voulait plus aller chez la nounou et surtout, elle ne voulait plus dormir seule ! Nous avons donc fait appel aux livres.

Résumé

Les dents sont brossées, le pyjama est prêt. Tape des mains et il sera vite enfilé ! C est le rituel du coucher et il ne faut rien oublier avant que Petit Lapin aille au lit : se brosser les dents, secouer l’oreiller, une petite caresse dans le dos, avant de se mettre bien au chaud sous la couette. On peut même éteindre la lumière et tourner la page après le bisou-bonne-nuit.

Avis

Pour les enfants :

Agathe adore ce livre ! Elle fait les actions avec plaisir : elle s’amuse à secouer l’oreiller, elle frappe des mains, éteint la lumière, etc. C’est très ludique. On s’amuse beaucoup à la lecture de cet album.

Petit Lapin est adorable ! Malgré l’anthropomorphisme, l’enfant peut sans problème s’identifier.

Pour les parents :

Petit Lapin est un enfant modèle : il est hyper content d’aller au lit ! L’album permet de mettre en lumière la notion de rituel.

Les dessins sont très colorés et très beaux.

L’histoire se termine avec l’extinction de la lumière. Parfait pour relativiser la peur du noir.

Bilan

On adore Petit Lapin !

La bibliothèque d’Agathe : Regarde… Emiri Hayashi [2]

Pourquoi ces livres ?

Que ce soit Agathe, Lénaïc ou moi-même, nous adorons ces livres ! Je vous en ai déjà présenté deux, en voici deux autres !

Regarde dans la neigeRegarde-dans-la-neige

Résumé :

Un bel album, où l’enfant peut compter, page après page, les animaux et les objets qui illuminent la neige : 1 cerf, 2 oursons, 3 oiseaux, 4 marmottes, 5 écureuils et… des milliers de flocons !
Sur chaque double page, un lapin tout doux accompagne l’enfant dans sa découverte.

Avis

La couleur ici est une dominante de gris et de blanc. Le lapin qui nous accompagne à chaque page est tout doux et très mignon !

Tout est enneigé. Les animaux jouent dans la neige. Agathe a découvert la neige cet hiver et du coup adore cet album. Cela lui rappelle des bons souvenirs. Elle adore les oursons qui font la bagarre et les souris qui patinent sur le lac gelé.

 

Regarde c’est papa9782092566473

Résumé

Au fil des pages, l’enfant découvre un catalogue de papas très différents : les forts, les rigolos, les rusés, les gourmands…

Avis

Les dominantes de couleur ici sont le jaune et l’orange. Pas de personnage principal comme dans les autres albums mais plutôt une succession d’animaux. Un papa et son petit. Le but de l’album est de montrer à l’enfant qu’il n’y a pas un papa, mais plein de papas différents.

J’aime énormément cet album. Déjà, j’apprécie beaucoup qu’il mette en avant les papas. J’adore l’idée qu’Agathe et Lénaïc aient leur livre à eux. Les papas et leurs petits sont très mignons et finalement tous les papas présentés sont des facettes de la personnalité des papas humains.

La bibliothèque d’Agathe : Regarde…, de Emiri Hayashi

Pourquoi ces livres ?

Les illustrations sont magnifiques !!!

Regarde comme je t’aime9782092566466

L’histoire tendre d’un ourson et de sa mère, sous la forme d’une promenade dans la nature.

Dans ce texte, la dominante de couleur est bleue. Un ourson fait des câlins à sa maman, joue avec sa maman, mange avec sa maman, etc.

Les ours sont dans une texture toute douce pour permettre à Agathe de les caresser. L’histoire est adorable. Agathe s’identifie à cet ourson et rigole beaucoup à sa lecture.

9782092566992Regarde dans la nuit

Un bel album où l’enfant peut compter, page après page, les éléments qui illuminent la nuit : 1 Lune, 2 yeux, 3 fenêtres, 4 phares de voiture, 5 lucioles et… des milliers d’étoiles ! Sur chaque double page, un chat tout doux accompagne l’enfant dans sa découverte.

La dominante de couleur ici est le noir et l’orange fluo. Le but de cet album est de faire compter les enfants. Comme pour le précédent précédent, le chat est fait dans une texture soyeuse pour le caresser.

Et surtout, le personnage principal est un chat. Agathe est folle des chats. D’ailleurs, son doudou est un chat !

Cela peut également permettre aux enfants de mieux appréhender la peur du noir.

 

Cette collection est vraiment un essentiel dans la bibliothèque des tous-petits !

La bibliothèque d’Agathe : Lionel tape, Eric veillé

Pourquoi ce livre ? lionel-tape

Agathe aime beaucoup Lionel. Alors lorsque j’ai rencontré l’auteur au salon du livre de Paris l’année dernière, je n’ai pas résisté à l’envie de lui prendre un petit livre. L’auteur est très gentil et a fait une très jolie dédicace.

Résumé

Attention, Lionel se met en colère et tape à tort et à travers : le petit chat bleu, la jolie mésange, et maintenant le hérisson… Aïe ça pique !

Avis

C’est le premier livre qu’Agathe « lit » toute seule. Elle connait plusieurs passages par cœur. Elle adore dire à Lionel que ce n’est pas bien de taper.

J’aime toujours autant les graphismes et le petit personnage principal.

Par contre, l’histoire n’est pas très intéressante. La première partie traite bien du sujet annoncé par le titre et cela permet d’apprendre à son enfant qu’on ne doit pas taper. Par contre, je ne comprends pas du tout l’intérêt de la deuxième partie. Lionel veut caresser un hérisson, se fait mal et tout le monde lui fait un câlin. Ils ne sont pas rancuniers les animaux au moins ! Dommage qu’on ne soit pas resté sur le sujet initial.

Agathe adore ce livre et c’est bien là l’essentiel !

p_20180318_183940

La bibliothèque d’Agathe : Les orteils n’ont pas de nom, Jean Leroy et Mathieu Maudet

Pourquoi ce livre ?téléchargement

C’est Agathe qui a choisi ce livre à la médiathèque. C’est déjà la deuxième fois que nous l’empruntons. Elle en est folle !

Résumé

Il y a une terrible injustice : les orteils n’ont pas de nom !
Heureusement, ce livre essaie de combler cette lacune impardonnable.

Avis

On adore ce livre ! Quelle drôlerie ! Et quelle imagination ! Les orteils sont bien tristes car ils n’ont pas de nom. Chaque page est donc consacrée à une proposition pour les nommer.

Du point de vue pédagogique, il permet d’aborder le nom des doigts de la main, le début de l’alphabet, les chiffres, les couleurs ou encore les fruits.

J’adore le dessin de Mathieu Maudet ! Agathe accroche aussi. Il est net et très réaliste. Ses personnages (ici les orteils) sont toujours très expressifs.

Et surtout, Agathe a appris une nouvelle expression : « hop hop hop ! »