Deux abandons !

Parce que la vie de lectrice c’est aussi ça, je vous partage deux abandons.

La déception : Tiens ferme ta couronne, de Yannick Haenel.Tiens-ferme-ta-couronne
Résumé : Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville : The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l’enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit.

Je n’ai pas réussi à dépasser les 100 premières lignes. J’ai trouvé cela ennuyeux ! Très ennuyeux ! Le style de l’auteur est lourd et il ne se passe rien. Je n’ai vraiment pas eu le courage de continuer. Peut-être que j’attendais trop de ce roman car d’habitude les prix Médicis me plaisent vraiment.

La lecture impossible : La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la to514p44ZCdwL._SX210_ur Eiffel, Romain Puértolas
Résumé : Le jour où Providence doit se rendre à Marrakech pour ramener Zahera, une petite fille gravement malade qu’elle vient juste d’adopter, un volcan se réveille en Islande et paralyse le trafic aérien européen empêchant tout avion de décoller. L’amour d’une mère est-il assez fort pour déplacer les nuages ?

Je ne dois absolument plus emprunter des livres sans lire la quatrième de couverture ! Il est question ici d’une petite fille malade et de sa maman adoptive qui doit soulever des montagnes pour la ramener chez elle. Impossible à lire pour moi. Je suis une maman très angoissée et je ne veux pas lire ce genre d’histoires.

Publicités

Ce qui a changé…

Bon, je vais faire une nouvelle tentative pour reprendre ce blog. Ce n’est pas l’envie qui me manque ! C’est surtout le temps.

Vous le savez déjà, je suis devenue maman en janvier. Ce nouveau rôle est véritablement un rôle à plein temps. Ma petit fille est merveilleuse et je suis une maman vraiment comblée.

Mais ce qui me prend le plus de temps en ce moment c’est mon changement de discipline. Et oui, je suis depuis septembre professeur de lettres. J’ai donc laissé derrière moi le beau métier de professeur documentaliste. Ce n’est pas que je n’aime plus cette profession, mais j’avais de plus en plus l’impression de n’être qu’une documentaliste alors que moi je me sens avant tout professeure. Changer de discipline n’a pas été une décision facile à prendre. J’avais peur, très peur. Le changement, la charge de travail, mon bébé… Et surtout, j’avais peur de ne pas être à la hauteur. Mais après quelques mois dans ma nouvelle fonction, je ne regrette rien. Enseigner le français est très naturel. J’adore avoir mes élèves 4 ou 5 heures par semaine. J’ai l’impression de mieux les cerner et de mieux les comprendre. Alors bien sûr, tout n’est pas rose. J’ai des élèves difficiles, d’autres qui n’aiment pas du tout le français, des décrocheurs… Et surtout, je vais repasser par la case inspection. Et puis, il y a le travail. J’ai beaucoup, beaucoup travaillé cet été. Je suis donc plutôt à l’aise au niveau des cours sauf que j’ai décidé à la dernière seconde de changer ma progression… Je suis aussi beaucoup plus fatiguée. 7 heures de cours par jour c’est épuisant. Mais pour rien au monde je changerai ! Je voulais montrer à ma fille qu’une femme pouvait être épanouie dans son travail. J’espère lui prouver.

Alors pour ce blog j’ai décidé de faire un peu plus court. De ne plus me mettre autant la pression. Mes avis ne sont que mes avis !

Livre-moi(s) d’avril

Voilà deux mois que je suis abonnée à Livre-moi(s). Le premier livre qui m’a été envoyé avait été une petite déception comme je vous le racontais ici. Mais ce mois-ci, je suis très contente de mon livre. Il s’agit de La ville des morts, de Sara Gran.

9782757854570Quatrième de couverture :

La Nouvelle-Orléans n’est plus ce qu’elle était. Sinistrée par l’ouragan Katrina, il n’en reste que les mystères que le Mississippi n’a pas engloutis. Claire DeWitt, détective au caractère bien trempé, revient dans la ville des morts afin de percer le secret de la disparition d’un procureur. Hantée par ses démons, elle sait qu’ici, entre anciens amis et nouveaux ennemis, personne n’est innocent.

J’avais demandé aux libraires de me faire découvrir des livres et c’est chose faite avec celui-ci. J’ai déjà hâte de commencer à le lire !

Emily a essayé « Livre-moi(s) »

Aujourd’hui, un petit article différent puisque je viens vous présenter une formule d’abonnement littéraire. Cet abonnement s’appelle Livre-moi(s).

Le principe : On s’abonne pour 1 / 3 / 6 mois et chaque mois, un libraire nous envoie un livre surprise.

Le livre surprise : Il n’est pas envoyé au hasard puisqu’on rempli un petit questionnaire pour connaître nos goûts littéraires.

Mon avis : J’WP_20160320_12_53_17_Proai reçu mon livre il y a quelques jours. L’enveloppe est renforcée donc le livre est arrivé en très bon état. Mieux que les grandes enseignes ! Il était accompagné d’un petit mot personnalisé et très gentil.
Je suis ravie du livre, cependant, puisque la libraire a respecté mes goûts, j’ai reçu un grand classique de la littérature japonaise ( Oreiller d’Herbes de  Soseki). C’était très risqué car j’ai tellement de livres japonais, que j’aurais pu avoir celui-là. Heureusement, je ne l’avais pas. De toute façon, en cas d’envoi de livre déjà lu, il est possible de le renvoyer.
J’ai laissé un petit mot pour demander à la libraire d’étendre un peu ses choix vers des livres que je ne connais pas. On verra le mois prochain… J’ai déjà hâte de le recevoir !

C’est en tout cas une super idée de cadeau à faire.

Emily