Il faut flinguer Ramirez, Nicolas Pétrimaux

Pourquoi ce livre ?9782344011881-001-T

Encore une BD empruntée par mon conjoint.

Résumé

Et si derrière la légende du pire assassin mexicain… Se cachait le meilleur expert en aspirateurs de tous les temps ?

Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d’électroménager et l’un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause : il est muet. Sa vie bascule le jour où deux membres d’un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l’homme qui a trahi leur organisation par le passé : Ramirez, le pire assassin que le Mexique ait jamais connu. Aussi étonnant que cela puisse paraître, sous le chapeau du nettoyeur légendaire se cacherait désormais… un expert en aspirateurs hors-pair. Et maintenant que les hommes du cartel l’ont démasqué, ils feront tout, absolument tout… pour flinguer ce fumier !

Avis

Points positifs

L’univers est génial ! On est plongé dans un film de Tarantino !

Les dessins sont magnifiques. Les couleurs chaudes du Sud des Etats-Unis donnent de la profondeur à l’histoire.

Le personnage principal, Ramirez, est un pauvre gars (excellent réparateur d’aspirateurs) qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Toute l’histoire est basée sur un quiproquo assez drôle.

Points négatifs

L’histoire avance très lentement, trop lentement. Ce premier tome est vraiment une introduction pour la suite de l’histoire. Du coup, la lecture de cette BD a été ennuyeuse.

Pour l’instant, je ne comprends pas l’utilité des deux filles. Ce sont des copier-coller de Thelma et Louise. Leurs personnages n’apportent rien.

Bilan

J’attends de lire la suite mais pour l’instant, je ne suis pas du tout convaincu.

 

Publicités

Le voyage de Marcel Grob, Sébastien Goethals et Philippe Collin

Pourquoi ce livre ?9782754822480

C’est mon conjoint qui l’a emprunté à la médiathèque.

Résumé

11 octobre 2009. Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, se retrouve devant un juge qui l’interroge sur sa vie. Et plus particulièrement sur le 28 juin 1944, jour où ce jeune Alsacien rejoint la Waffen SS et est intégré dans la 16e division Reichsführer, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Marcel se rappelle avec émotion de ce jour fatidique où, comme 10 000 de ses camarades Alsaciens, il fût embrigadé de force dans la SS. Non, il n’était pas volontaire pour se battre mais il n’avait pas le choix, il était pris au piège. Mais pour le juge qui instruit son affaire, il va falloir convaincre le tribunal qu’il n’a pas été un criminel nazi. Alors, Marcel Grob va devoir se replonger dans ses douloureux souvenirs, ceux d’un « malgré nous », kidnappé en 1944, forcé d’aller combattre en Italie, au sein d’une des plus sinistres division SS. Un voyage qui l’amènera à Marzabotto, au bout de l’enfer…

Avis

Quelle histoire incroyable ! La première fois que j’ai entendu parler des « Malgré nous », c’est lors de mon année de stage en Alsace. Il n’y avait pas une semaine sans que la Seconde Guerre Mondiale ne soit évoquée à la cantine avec mes collègue. J’ai pu constater à quel point le traumatisme de l’annexion est encore bien présent chez les alsaciens. Je n’avais jusque là jamais réfléchi aux conditions de vie de cette population à qui on a imposé la nationalité allemande du jour au lendemain. 

acces-premium-drame-des-malgre-nous-le-terrible-voyage-de-marcel-grob-1539108764

Le personnage, Marcel Grob est très touchant. C’est un jeune homme à qui on a enlevé le peu d’insouciance qui lui restait. Il est incorporé de force dans une division SS et, sous la menace constante de représailles auprès de sa famille ou même de sa mort (nous assistons d’ailleurs à des scènes atroces de mise à mort), il est contraint à des actes impardonnables.

J’ai beaucoup aimé le parti pris des auteurs qui ont essayé de montrer que certains méchants n’étaient pas si méchants. Il reste très difficile encore aujourd’hui en France d’admettre que certains allemands ne faisaient qu’obéir. Marcel se lie d’amitié avec son commandant qui se révèle être un homme bon qui ne cessera de le protéger.

Je ne connaissais pas du tout l’histoire du village italien Marzabotto. Elle ressemble le-voyage-de-marcel-grob-1beaucoup à celle d’Oradour-sur-Glane. C’est horrible de s’imaginer à la place de Marcel. Il pose d’ailleurs cette terrible question : « Et vous, qu’auriez-vous fait à ma place ? ».

Les dessins sont sublimes. L’illustrateur Sébastien Goethals a travaillé sur les couleurs : bleu, sépia, gris, blanc. Elles suivent les événements et les saisons.

Bilan

Une BD très émouvante à lire absolument !

 

Sorceline, T.1 : Un jour, je serai fantasticologue ! Sylvia Douyé et Paola Antista

Pourquoi ce livre ?9782749308524-001-T

J’ai remarqué cette BD depuis longtemps sur les réseaux sociaux. La première de couverture me faisait vraiment envie ! Le nom de la jeune fille également ! Il est vraiment bien trouvé !

Résumé

Sorceline vient d’entrer à l’école de cryptozoologie pour développer sa passion : l’étude des animaux légendaires ! Analyses de comportements, soins magiques ou dressage sont au menu. Mais les places sont chères et la compétition rude pour obtenir le précieux diplôme. En plus des gorgones, vampires et autres griffons, Sorceline va devoir apprendre à mieux connaître ses nouveaux camarades. Certains deviendront ses amis ; d’autres, ses rivaux.

Avis

Points positifs

Les dessins sont magnifiques ! J’aime énormément le style de Paola Antista. Il est à la fois très réaliste et très inventif. Les couleurs sont vives et soulignent bien les situations dans lesquels se retrouvent les personnages.

Il y a beaucoup d’actions. On ne s’ennuie pas une seconde ! C’est une BD vraiment haletante même si on comprend très vite où veut en venir l’auteur.

Les personnages sont très agréables et très ancrés dans le réel. C’est stupéfiant car l’histoire est vraiment dans le registre du merveilleux !

Points négatifs

C’est un copier-coller d’Harry Potter ! Aucune originalité dans cette histoire. Je suis vraiment très déçue !

Bilan

Cette BD intéressera sûrement les jeunes mais moi, je ne la recommande pas. Si vous voulez du merveilleux et des animaux mythologiques, relisez la saga Harry Potter !

La BD qui fait du bien, Collectif

Pourquoi ce livre ?9782344026656-001-T

Tout est dans le titre ! J’avais juste envie de lire quelque chose d’agréable.

Résumé

On dit dans les moments difficiles que « la lecture est un refuge. » Pour venir en aide aux enfants, un collectif d’auteurs de BD a décidé de s’unir pour faire de cet adage une réalité. Avec humour et tendresse, ils distillent un message positif d’amour et de compassion dans une série d’histoires courtes et indépendantes allant de 1 à 3 pages.

Avis

Points positifs

J’ai beaucoup aimé changer de dessinateur à chaque histoire. J’ai découvert de beaux univers que je ne connaissais pas encore.

Les histoires sont drôles / émouvantes / belles. On ne s’ennuie pas une seconde. Effectivement cette BD porte bien son nom !

Les dessins sont très travaillés. Les auteurs ont eu à cœur de prendre ce projet au sérieux. Les planches ne sont pas du tout bâclées !

La vente de cette BD est au profit de la recherche pour guérir les cancers des enfants. Ce sujet grave est d’ailleurs évoqué magistralement dans la BD.

Points négatifs

Par purs goûts personnels, je n’ai pas aimé le style de certains dessins.

Bilan

Cette BD est vraiment agréable à lire. A réserver à un jeune public ou pour le début du collège.

 

La ligue des surper féministes, Mirion Malle

Pourquoi ce livre ?livre_visuel_256

J’ai vraiment aimé Commando Culotte de la même autrice. Alors l’idée d’une BD sur les mêmes thèmes mais à destination des collégiens m’a vraiment emballée !

Résumé

La ligue des super féministes est la première BD jeunesse réellement féministe. Elle s’adresse aux enfants dès 10 ans et aborde des thèmes inédits en jeunesse : la représentation, le sexisme, le consentement, le corps des filles, les notions de genre et d’identité sexuelle…

Les chapitres sont complétés par des pages d’outils théoriques indispensables à tout âge (argumentaires, test de Bechdel…) qui font de cette BD un véritable petit guide d’autodéfense féministe, salutaire à l’âge où s’installent les stéréotypes sexistes.

Avis

Points positifs

Une BD parfaite pour une introduction au féminisme au XXIe siècle !

L’autrice s’adresse à un jeune public (niveau collège) et sait très bien leur parler. Sans entrer trop dans les détails, Mirion Malle explique aux plus jeunes toutes les grandes questions qui agitent le féminisme aujourd’hui.

Chaque principe est illustré par des exemples concrets. Cela permet aux jeunes de bien comprendre la notion.

C’est drôle !

Points négatifs

Comme pour Commando culotte, les dessins ne sont pas beaux. J’ai peur que les élèves se braquent et n’ouvrent pas la BD.

Bilan

A mettre dans tous les CDI de collège !

 

 

Appelez-moi Nathan, Quentin Zuttion

Pourquoi ce livre ?

9782228921626

Comme pour Morgane, c’est une BD qui m’a été présentée par les médiathécaires.
Résumé :

Nathan est né Lila, dans un corps de fille. Un corps qui ne lui a jamais convenu, il décide alors de corriger cette « erreur génétique » avec le soutien indéfectible de sa famille, ses amis, ses profs et, à seize ans, des injections de testostérone de 0,8 mg par mois. Quitte à devenir quelqu’un, autant que ce soit vous-même.
Avis :
Points positifs

Le sujet. Que c’est dur comme thème !

Nathan né dans le mauvais corps, il voit celui-ci grandir et prendre les mêmes formes que celui des femmes. C’est tellement difficile de le voir souffrir ! Lui qui ne demande qu’une chose : être appelé Nathan.

Pour les parents : donner naissance à une fille, l’élever comme une fille mais se rendre compte qu’elle souffre ! Ce moment d’incompréhension quand ils ne savent pas encore mettre des mots sur ce qui arrive à leur enfant est terrible.

nathan

Le processus est très bien retranscrit. Nous sommes dans la tête de Nathan. Il nous livre de façon très pudique ses émotions. Nous suivons aussi tout le processus médical que cela implique. J’ai vraiment la sensation de bien comprendre, de bien ressentir les sentiments de ce jeune homme.

Le dessin est très délicat. Les couleurs pastels retranscrivent bien la pudeur de l’auteur.
Points négatifs

Nathan a de la chance de ne croiser que des personnages qui le soutiennent. L’auteur a souhaité mettre sous silence les côtés les plus sombres de ce genre d’histoire. C’est dommage car il aurait été intéressant d’évoquer les difficultés d’une telle décision.
Bilan :

Une magnifique BD pleine d’émotion et de pudeur.

Morgane, Simon Kansara et Stéphane Fert

Pourquoi ce livre ?morgane

Lors d’une présentation de BD à la médiathèque, les médiathécaires m’ont complètement subjuguée avec cette BD. La légende d’Arthur vue par Morgane. Moi qui adore cet mythe, je me suis plongée avec plaisir dans cette lecture !

Résumé :

Privée de son destin de reine, la demi-sœur du roi Arthur devient la sulfureuse fée Morgane et se dresse contre la tyrannie de la Table ronde et les manipulations de Merlin le fou. Écœurée par le magicien qui joue avec sa vie depuis sa plus tendre enfance, Morgane laisse libre cours à sa colère et assouvit sa soif de pouvoir envers et contre tous : son ancien maître, les hommes, leur nouveau dieu unique et l’ordre établi.

Avis :

Attention coup de cœur !

Points positifs :

morgane-4La légende de Morgane revue sous le prisme du féminisme. Morgane, héritière du trône, se fait voler son trône par les manipulations machiavéliques de Merlin. Cette histoire débute par une insupportable injustice. Pourquoi Merlin ne souhaite pas Morgane sur le trône ? C’est une femme ? En tout cas, son sexe gêne tout son entourage lorsque le roi décide de la nommer héritière du trône.

Le rôle de Merlin est très sombre. Nous sommes très loin du Merlin de la légende que l’on connaît ou celui de Disney. C’est un sorcier cruel qui n’hésite pas à manipuler les vies des gens.

Les scénaristes ont complètement retourné le mythe. Arthur est un naïf avec de vives tendances cruelles, les chevaliers de la table ronde cherchent intensément le Graal sans faire attention à leurs actions (ils violentent, tuent et pillent), etc. Ils ont tout simplement décidé de replacer la légende au Moyen-Âge.

Il y a énormément de rebondissements et de suspens.

Les dessins sont sublimes ! J’aime l’utilisation des couleurs sombres.

Points négatifs :

Aucun !

Bilan

Une BD incroyable à réserver à un public averti !