Le jour où le bus est reparti sans elle, Beka, Marko et Cosson

Pourquoi ce livre ?

Le-jour-ou-le-bus-est-reparti-sans-elle

C’est une BD que l’on a offert à ma belle-mère pour son anniversaire. En vacances chez elle, j’avais très envie de la lire. Le titre m’interpellait beaucoup !
Résumé

Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

Avis

J’ai adoré cette BD !

Clémentine est un personnage auquel il a été facile de m’identifier. Elle a une vie active mais rêve de pouvoir se poser un peu, se détendre, s’apaiser. Elle choisit donc d’intégrer un groupe de méditation mais se fait oublié par ce même groupe. Je suis moi-même très attirée par la méditation ou toute forme me permettant de me recentrer sur les choses essentielles de la vie. Et comme Clémentine, je n’y arrive pas beaucoup. Soit je ne suis pas assez assidue, soit j’oublie carrément et me laisse happer par mon quotidien.

Mais Clémentine va réussir à avancer grâce à un personnage : Antoine. Gérant d’une petite épicerie dans la campagne. Sûrement l’homme le plus heureux du monde. Un vrai sage qui va enseigner à Clémentine, à travers de nombreuses petites histoires, à se recentrer sur l’essentiel.

Les petites histoires sont issues de la culture du zen. Elle sont vraiment bien choisies et nous permettent, à nous lecteurs, de réfléchir.

Les deux autres personnages m’ont un peu moins plu. Thomas notamment. C’est un homme riche qui choisi de tout plaquer. Je trouve que c’est facile de tout envoyer balader quand on a de l’argent et pas d’enfants à élever. Alors oui, l’argent ne fait pas le bonheur mais quand on décide de tout recommencer à zéro, c’est quand même pas mal d’avoir un petit pécule… J’ai trouvé les leçons dictées par ce personnages un peu gonflées.

Le dessin est très joli et il y a un énorme travail sur les couleurs.

Cette BD est rafraichissante ! Vivement que je lise la suite.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s