Quatre soeurs T2 Hortense de Cati Baur

couv_206650Pourquoi ce livre ?

Lors de mon année en tant que stagiaire au fin fond de l’Alsace, j’ai rencontré une super professeure de français. Elle pensait comme moi que pour donner le goût de la lecture aux enfants, il fallait leur faire lire des livres de leur époque. Elle avait craqué sur la série Quatre Sœurs de Malika Ferdjoukh. Elle m’a donc conseillé de la lire. Et effectivement, je suis tombée sous le charme de ces cinq (oui cinq ! en fait Malika Ferdjoukh a appelé sa série quatre sœurs car chacune en a 4 !) sœurs. Du coup, lorsque j’ai vu qu’une adaptation BD avait été réalisée, je me suis empressée de la lire !

Résumé

Dans le Tome 1, nous apprenons que les parents de cinq filles sont morts dquatre-soeurs-tome-2-page79ans un accident de voiture. L’aînée des sœurs Verdelaine abandonne alors ces études de médecine pour élever les plus petites. Elles vivent dans une vieille maison (la Vill’Hervé) dans le nord de la France, au bord de la mer. Le premier tome tournait autour de la plus petite, Enid. Le tome 2 s’intéresse à Hortense et à son ainée Bettina. Hortense est une jeune fille très timide qui tient un journal intime. Un jour, alors qu’elle doit lire un texte devant toute la classe c’est le trou noir. Sa professeure de français va alors lui conseiller de prendre des cours de théâtre. Bettina, elle, est une ado typique. Très superficielle, son temps libre est consacré à ses copines et à ses produits de beauté. Mais un jour, elle rencontre un jeune garçon très moche. Ses convictions vont alors être mises à mal.

Avis

Ce tome 2 est très réussi, même si évidemment, je regrette que tous les aspects du livre ne soient pas suffisamment traités. Mais forcément, dans une adaptation en BD, il faut faire des choix. Je regrette notamment que les petits problèmes du quotidien ne soient pas plus développés.

Par contre, l’ambiance familiale du livre est très bien retranscrit ! On adore cette famille atypique qui s’aime plus que tout. Les deux sœurs ainées Charlie et Geneviève, sont de vraies mamans. Elles sont au petit soin pour leurs sœurs. Et je pense qu’elles gèrent très bien puisque tout le monde est tout à fait « normal ». Je veux dire qu’après un drame comme elles ont vécu, elles pourraient sombrer dans la dépression, se replier sur elles-même, etc. Et non, nous assistons à une vie de famille nombreuse tout à fait normale.26182_pl

L’histoire d’Hortense m’a particulièrement touchée. En effet, c’est une jeune fille discrète et timide, comme je l’étais à son âge. Elle va réussir à s’ouvrir grâce à Muguette, une voisine de son âge et au théâtre. Quant à Bettina, et bien, on ne peut que la détester. Elle est tout ce que je déteste chez les adolescentes. Et c’est justement fait exprès. Ce tome est une aventure initiatique pour Bettina. On la voit évoluer tout au long de l’histoire. Sa rencontre avec Merlin, un jeune homme qu’elle considère comme laid, va lui donner une bonne leçon de vie. Et, elle en devient très touchante et attendrissante.

J’ai également beaucoup aimé voir un peu de l’histoire de Geneviève. Elle partage avec nous ses états d’âme et son besoin de solitude et de défoulement. Je pense que c’est le personnage que je préfère. Elle est la plus maternelle, et sans doute la plus docile mais sous cet aspect lisse, elle cache un sacré caractère !

Par contre, je ne suis pas du tout fan des dessins. Je sais que c’est complètement subjectif quatre-soeurs-tome-2-page-66et que certains aimeront, mais moi, je n’adhère pas du tout ! Je trouve les traits trop grossiers. Par exemple, Geneviève est décrite comme la plus belle des sœurs par Hortense, et bien dans la BD, je trouve qu’elle ressemble à une mamie ! Par contre, les couleurs sont magnifiques ! Elles donnent de la vie à cette BD. Le découpage des planches est aussi très intéressant. A la fois classique et original, il s’adapte à l’histoire et la sublime.

Je pense que vous l’avez compris, je recommande cette lecture mais je recommande encore plus les romans de Malika Ferdjoukh ! D’ailleurs, je vais présenter le Tome 1 à mon club lecture. J’espère que mes élèves l’aimeront autant que moi je l’aime…

Emily

Publicités