Au petit bonheur la chance, Aurélie Valognes

Pourquoi ce livre ?CVT_Au-petit-bonheur-la-chance-_1021

J’ai depuis longtemps remarqué les livres de cette auteur mais je ne m’étais jamais lancé. Quand j’ai vu son nouveau roman en exposition dans ma médiathèque, je l’ai tout de suite emprunté.

Résumé

Parce que derrière chaque imprévu de la vie,
se cache une chance d’être heureux !

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un cœur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot. Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Jean et Lucette vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon. Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.

Avis

Quel bonheur ce roman ! Que ça fait du bien de temps en temps de lire des livres simples et sans prétention ! Et pourtant, je partais avec un très fort a priori. Je n’aime pas trop les romanciers populaires à succès. J’aime lire de la littérature qui me fait réfléchir, qui m’ouvre sur le monde, qui m’apprend de nouvelles choses, qui m’enrichit. J’étais persuadée que ce ne serait pas le cas avec ce roman. Mais vu les excellentes critiques que j’ai croisé sur les réseaux, j’ai voulu essayé.

Alors il est vrai que l’auteur n’a aucun style particulier et que le récit est très simple. Mais cela n’est pas du tout dérangeant, au contraire. Cela met en avant l’histoire et surtout les personnages.

L’époque du texte est très intéressante. Notre histoire se situe à la fin des années 60. Décennie du changement et de la révolution culturelle qui creuse encore plus l’écart entre les générations. La télévision remplace peu à peu la radio, les ascenseurs permettent aux personnes âgées de ne plus se fatiguées et les supermarchés tuent les petits commerces. L’ambiance de ces années est parfaitement retranscrite. J’ai adoré suivre ces gens d’une époque que ma maman a connu et dont elle m’a tant parlé !

Mais ce sont les personnages qui nous intéressent dans ce roman. Ils sont trois. Une jeune mère totalement paumée, son très jeune fils et la grand-mère, une vieille femme d’un autre temps. La mère disparaît et laisse son fils à sa grand-mère en Normandie. La vieille femme qui a déjà élevé ses nombreux enfants ne se voyait pas recommencer à son âge avancé. Mais devant le fait accompli, elle va devoir composer avec cet adorable petit fils qui ne cesse de nous faire sourire et pleurer ! Les deux vont s’apprivoiser, se disputer, s’aimer. La vie est compliquée mais avec amour, elle est plus facile à accepter.

Ce roman est extrêmement touchant. Je n’ai qu’une hâte, lire les autres livres d’Aurélie Valognes !

Emily

Publicités