Emma et Capucine, Jérôme Hamon et Léna Sayaphoum

Pourquoi cette BD ?

Je l’ai repéré à la Fnac pour le CDI. Aussitôt vu, aussitôt acheté !

Résumé du tome 1

Emma et Capucine sont sœurs et partagent un rêve : entrer ensemble dans la prestigieuse école de danse de l’Opéra de Paris pour devenir danseuses étoiles. Capucine passe les premières auditions avec succès. Pas Emma… et le monde de la jeune fille s’écroule. Mais sa vocation n’est-elle pas ailleurs ?

Si son père l’encourage à chercher sa propre voie, sa mère n’envisage pas qu’elle puisse renoncer à la danse. Quant à Capucine, l’idée même d’évoluer sans sa soeur lui paraît un défi insurmontable. Néanmoins, Emma découvre de nouveaux horizons et de nouvelles sensations grâce au hip-hop…

Avis

J’aime énormément cette BD ! Je m’attendais à une histoire « nian nian » sur la danse classique et pas du tout. Les personnages sont jeunes mais font preuve d’une très grande maturité. Les situations ne sont pas traitées de façon simpliste. Les héroïnes se posent des questions et agissent. J’aime beaucoup la relation des deux soeurs. Elles grandissent et nous entraînent avec elles.

Les dessins sont magnifiques : des couleurs clairs, des visages doux, du mouvement.

J’attends avec impatience le tome 4 !

 

Publicités

Etre professeur documentaliste : semaine 13

Lundi 10 décembre

  • J’ai co-animé une séance sur le projet théâtre.
  • J’ai accueilli des élèves de troisième qui souhaitent aller en voie professionnelle pour qu’ils fassent des recherches sur le bac qu’ils souhaitent.
  • J’ai mis en place des marque-pages de Noël pour les élèves qui empruntent durant ces deux dernières semaines. Trop d’élèves en permanence aujourd’hui, je n’ai pas trouvé le temps de descendre au massicot. Je les ai donc découpés à la main…
  • J’ai dépouillé les votes du concours de haïku. Le gagnant est magnifique !
  • J’ai créé un blog sur l’ENT mais j’ai eu du mal à le diffuser. Heureusement mon conjoint est gestionnaire réseau dans son établissement ! Il est donc en ligne.
  • Le quiz de Noël est lancé et j’ai déjà beaucoup de participations ! Le thème c’est les traditions de Noël dans le monde ! J’ai eu l’accord de la chef pour décorer le CDI. La question de la décoration est épineuse dans mon établissement. Pas de sapin, pas d’étoiles, etc. Je ne mettrai de toute façon que des guirlandes. Les chefs sont obligées de se protéger alors qu’on peut faire de Noël une magnifique fête païenne ! C’est comme cela que je la vois en tout cas !
    • J’ai accueilli 138 élèves.

Mardi 11 décembre

  • J’ai donné deux fois le cours sur « esidoc ». Les élèves ne savent pas lire une consigne et ça m’énerve.
  • J’ai changé toutes les cotes des mangas et vérifier toutes les notices une par une. Beaucoup de notices ne sont remplies qu’à moitié. C’est beaucoup de travail de rattrapage. Beaucoup de codes barres sont collés sous le film à couvrir les livres. C’est vraiment embêtant. Ne jamais coller les cotes et codes barres sous le film plastique car quand on veut changer de système de cotation on ne peut plus !
    • J’ai accueilli 121 élèves.

Jeudi 13 décembre

  • J’ai continué mon travail sur les mangas.
  • J’ai donné une fois la fin du cours sur « internet droits et devoirs » et une fois le cours sur les documentaires à deux classes différentes de sixièmes.
  • J’ai donné mon cours de deux heures sur les stéréotypes des métiers. Les élèves ont vraiment bien débattu même s’il ne pensent vraiment pas qu’un homme peut être sage-femme… La production finale est une exposition photo qui doit contrer ces stéréotypes. Les élèves ont de bonnes idées. J’ai hâte de voir s’ils vont s’y tenir !
    • J’ai accueilli 145 élèves.

Vendredi 14 décembre

  • J’ai co-animé la première séance d’orientation avec une autre classe de 4e. Et encore une fois, gros débat sur le métier de sage-femme. Les jeunes filles n’arrivent pas à imaginer un homme près de leur partie la plus intime, et les garçons ne s’imaginent pas si près de cette partie la plus intime…
  • J’ai fini de modifier les cotes des mangas.
  • J’ai installé, équipé et fait la pub des nouveautés pour lundi.
  • J’ai encore eu beaucoup de participations à mon quiz de Noël. Ils savent qu’il y a des chocolats à gagner et ils sont très gourmands !
    • J’ai accueilli 130 élèves.

Mot de prof : Une jeune stagiaire de maths me dit : « En fait, le CDI est toujours fermé ! » Je suis très étonnée car je trouve que je n’ai pas beaucoup de cours et en plus, il est ouvert à tous les services et à la récréation de l’après-midi. Elle continue : « Bah oui, la porte est toujours fermée ! » …. Je lui réponds : « Les élèves savent comment ouvrir une porte ! »
Comme quoi, il n’y a pas que les élèves qui font des réflexions stupides !

Etre professeur documentaliste : semaine 12

Lundi 3 décembre

  • J’ai installé les nouveautés : catalogage, équipement et publicité dans le collège et sur esidoc.
  • J’ai rangé une fois de plus le CDI. Le seul avantage à mon inspection : le CDI est rangé de fond en comble !
  • J’ai ré-étiqueté certains documents rendus.
  • J’ai fait les retours de jeudi et vendredi.
  • J’ai fini mon bilan partiel d’activités.
  • La professeur de français avec qui j’ai travaillé sur les haïkus est venu m’apporter des haïkus retardataires. Mais trop tard, l’exposition et les votes ont déjà commencé. C’est vraiment dommage pour les élèves. Elle a été absente et n’a pas pensé à me dire qu’il y allait en avoir d’autres ! Je suis déçue pour eux !
    • J’ai accueilli 186 élèves.

Mardi 4 décembre

  • J’ai rempli le document sur le rendez-vous carrière. Je ne suis pas sûre d’avoir répondu comme attendu mais tant pis. Je ne me prends pas plus la tête !
  • J’ai déplacé les dictionnaires.
  • J’ai fait ma fiche de préparation pour la séance que je vais donné à l’inspecteur.
  • J’ai téléchargé mon prezi en cas de panne d’internet.
  • J’ai encore et toujours rangé. J’ai fermé à la dernière heure pour être sûre qu’aucun élève ne me mettra le bazar sur les rayonnages.
  • J’ai déplacé le bac manga dans le coin lecture et donc bougé un fauteuil. Et finalement, j’ai tout remis comme c’était !
    • J’ai accueilli 108 élèves.

Jeudi 6 décembre

  • J’ai animé deux séances du projet théâtre. Les comédiens sont vraiment top !
  • J’ai été inspecté. L’inspecteur était très content de ma séance et m’a fait des critiques constructives. Il a apprécié mon travail. Je suis ultra soulagée !
  • J’ai fait une séance sur les documentaires à une classe de sixième.
  • J’ai fait mon entretien carrière avec ma chef.
    • J’ai accueilli 87 élèves.

Vendredi 7 décembre

  • J’ai co-animé deux séances sur les exposés de La Belle et la Bête. Les élèves sont lents, très lents quand ils écrivent sur un clavier.
  • J’ai repris toutes les notices des albums et refait leur cote.
  • J’ai commencé à reprendre les notices des romans.
  • J’ai conçu et installé mon exposition et mon quiz de Noël.
    • J’ai accueilli 123 élèves dont 45 à la récréation. Merci la pluie !

Inspection passée = soulagement extrême !

En nous beaucoup d’hommes respirent, Marie-Aude Murail

Pourquoi ce livre ?image

J’étais très curieuse de lire Marie-Aude Murail version adulte.

Résumé

Des albums photo, des menus de mariage, des images de communion, des dents de lait, des documents administratifs, des centaines de lettres, des journaux intimes… Voilà le trésor que Marie-Aude découvre en vidant la maison de ses parents. En ouvrant les boîtes à archives, les morts se réaniment. Devant elle se déroule ce grand roman familial. C’est l’histoire des Murail qui se dessine. Mais plus encore, celle de toute famille française. En nous beaucoup d’hommes respirent est une enquête intime. Une plongée dans un récit familial, à la fois commun et singulier.

Avis

J’ai adoré ce roman !

D’abord parce que Marie-Aude Murail a une famille et une vie très intéressante. Ses ancêtres ont traversé tous les grands moments de notre histoire et en ont laissé une trace par l’intermédiaire de lettres que l’auteur a en sa possession. Famille d’écrivains, ces lettres sont magnifiques. Surtout les lettres d’amour que son grand-père a écrit à sa grand-mère. Un amour intense et tellement bien retranscrit sur le papier ! Chaque membre de sa famille a eu un parcours particulier. Cette richesse d’expériences permet au roman de ne jamais être monotone. L’auteur livre également son intimité et même si elle n’a pas traversé de grandes catastrophes, sa sincérité nous touche énormément.

Je crois que ce roman est avant tout affaire de sentiments. J’ai vraiment aimé chaque personnage. Chacun à leur façon, ils sont très attachants et très touchants.

J’ai adoré l’écriture de Marie-Aude Murail. J’ai eu l’impression de converser avec elle. Elle est pleine d’admiration pour ses ancêtres. Elle n’hésite pas cependant à être ironique et à les taquiner. Elle peut être également très drôle et n’hésite jamais à se moquer d’elle même.

Une saga familiale comme je n’en avais jamais lu !

 

Etre professeur documentaliste : semaine 11

Lundi 26 novembre

  • J’ai co-animé la deuxième séance de notre projet théâtre. La professeur de français était absente et personne n’a prévenu les élèves qu’ils avaient quand même théâtre. Du coup, ils n’étaient même pas 10…
  • J’ai abandonné l’idée de traiter le problème des documentaires. Je repousse à plus tard. A la place, je reprends toutes les notices des BD pour harmoniser la base.
  • J’ai quand même commencé à coller des bandes à la couleur du Toucan de Dewey sur les étagères de documentaires. J’en ai marre de ranger toutes les deux secondes !
  • Ayant fini de préparer mon dossier pour le CAPES interne de lettres, je commence à me pencher sur mon inspection. Je vais présenter une séance sur « Internet : droits et devoirs » où je vais introduire un peu des dangers également. C’est une séance que je fais tout le temps. Un « vrai ou faux » appuyé sur des vidéos. Je pose une question et les élèves débattent entre eux en essayant de séparer ce qui tient de la loi à ce qui tient de la moral. Vu le peu d’enjeu de cette inspection, je ne compte pas présenter quelque chose d’extraordinaire mais plutôt quelque chose que je fais vraiment.
    • J’ai accueilli 84 élèves car j’ai fermé aux deux récréations (les élèves de l’heure d’avant m’avaient trop énervée.

Mardi 27 novembre

  • J’ai continué à travailler sur les BD.
  • J’ai beaucoup aidé les élèves à réviser leurs exercices de maths. C’est la première fois depuis le début de l’année.
  • J’ai donné deux fois le cours sur les documentaires aux sixièmes.
  • J’ai encore préparé mon cours pour l’inspection.
  • J’ai rangé.
    • J’ai accueilli 111 élèves.

Jeudi 29 novembre

  • J’ai encore travaillé sur mon cours pour l’inspection.
  • J’ai donné une première fois ce même cours. Il y a encore des modifications à faire mais dans l’ensemble ça va.
  • J’ai animé la séance du club lecture. Nous avons presque fini les affiches promotionnelles et ceux qui avaient fini, ont commencé des bookfaces ! J’adore le résultat !
  • J’ai installé l’exposition de haïkus des 4e et fait la promotion grâce à de magnifiques affiches préparées avec Canva.
  • J’ai encore rangé les documentaires et le CDI. J’avoue que je commence un peu à stresser à l’idée de voir l’inspecteur.
  • J’ai commencé à réfléchir à la totalité de la signalétique.
  • Une collègue d’EPS m’a appelé de chez elle en panique car le gymnase ne sera pas disponible demain. On va improviser une séance d’orientation pour des 3e !
    • J’ai accueilli 119 élèves.

Vendredi 30 novembre

Je n’ai pas eu le temps de le remplir vendredi. Du coup, je ne me souviens que du plus gros de la journée.

  • J’ai donné un cours d’orientation à des 3e.
  • J’ai rangé le CDI.
  • J’ai désherbé certains documentaires en 300.
  • J’ai réorganisé les rayonnages de documentaires.
  • J’ai retravaillé ma séance d’inspection.
    • J’ai accueilli 120 élèves.

Etre professeur documentaliste : semaine 10

Lundi 19 novembre

  • J’ai passé toute la matinée à refaire les étiquettes sur les BD. C’est un travail que j’avais donné à mon « aide-doc » mais il avait découpé les étiquettes de travers et les avait parfois raccourcies. Rien n’est harmonisé et ça fait très moche. Je reprends donc tout !
  • J’ai présenté pendant une heure le prix chronos avec la quatrième sélectionnée par la professeur de français avec qui je travaille. Nous avons travaillé avec le titre, la couverture et le résumé. Je déteste la classe… Mais ils ont bien travaillé. Les thèmes des livres semblent leur plaire. Par contre, la grosseur du livre Marche à l’étoile d’Hélène Montarde leur fait peur. J’ai de plus en plus de mal à me lancer sur des prix littéraires. C’est énormément d’investissement de ma part et pas beaucoup de la part des élèves.
  • J’ai enchaîné avec cette même classe une heure de réalisation d’affiches en anglais pour Thanksgiving. Je leur ai présenté un prezi sur « comment faire une belle affiche ».
  • J’ai créé très vite un cours : « Se repérer dans un CDI ou une bibliothèque ». J’ai appris lors de la pause repas qu’un professeur de sixième était absent demain. Je vais donc faire un cours très rapide pour leur apprendre à retrouver les documents dans un CDI et une bibliothèque.
    • J’ai accueilli 172 élèves.

Mardi 20 novembre

  • J’ai passé au moins une heure à ranger les documents sur les étagères du CDI.
  • J’ai continué à coller les étiquettes sur les BD.
  • J’ai travaillé sur la base. J’attaque les documentaires. Je vais donc au ralenti… C’est long car il y a beaucoup à vérifier.
  • J’ai donné mon cours « se repérer dans un CDI ou une bibliothèque » à une classe entière de sixièmes.
    • J’ai accueilli 164 élèves.

Jeudi 22 novembre

  • J’ai co-animer, avec une comédienne du théâtre de Chelles, la séance d’introduction pour notre projet théâtre. C’est une classe de cinquième qui est concernée. Elle donnera en mai la pièce « L’école des maris » de Molière. Les comédiens viennent une heure par semaine dans le collège. C’est un grand projet qui s’annonce très chouette !
  • J’ai fait deux fois le cours sur les fictions à un groupe de 6e et à une classe entière.
  • J’ai bulletiné et dépouillé les périodiques reçus ce jour. Je m’interroge sur l’utilité de recevoir Mon quotidien. En effet, je le reçois toujours en retard et je n’ai, à ce jour, vu aucun élève le lire.
  • J’ai continué de coller mes étiquettes sur les BD.
  • J’ai animé ma séance de club lecture. Nous avons bien avancé sur nos affiches publicitaires des nouveautés !
    • J’ai accueilli 166 élèves.

Vendredi 23 novembre

  • J’ai fait une heure sur les trois prévues de cours sur « comment faire un exposé » avec une classe de sixième qui travaille sur La belle et la bête.
  • J’ai crié, rangé, re-crié et re-rangé !
  • J’ai collé les étiquettes sur les BD.
    • J’ai accueilli 160 élèves.

Le coin BD [9]

Elma, une vie d’ours, T.1, de Léa Mazé et Ingrid Chabbertelma-une-vie-d-ours-tome-1-elma-une-vie-d-ours-tome-1

J’ai découvert ce livre sur les réseaux sociaux et la couverture m’avait immédiatement touchée. Je l’ai acheté au CDI.

Résumé : Elma est une gamine joyeuse et insouciante élevée par un ours qu’elle considère comme son papa. Mais l’ours cache un secret : Elma est en fait la fille de Frigga, la mage du royaume. La légende raconte que seule la fille de Frigga pourra sauver le monde des eaux. Pour cela, sa mère doit la confier à la forêt et l’enfant devra y survivre 7 années. Si elle y parvient, leur monde sera sauvé et Elma pourra rejoindre sa mère et les siens de l’autre côté de la montagne… Comment l’annoncer à Elma qui aura bientôt 7 ans ? Comment se résigner à quitter cette gamine espiègle que l’ours considère comme sa fille ?

Avis : Les dessins sont sublimes ! J’adore le bleu éclatant de l’ours ! L’histoire est délicate : un ours a recueilli une petite fille bébé. Alors effectivement, il s’agit sûrement d’une ré-écriture Du livre de la jungle, mais ce qui nous intéresse ici ce n’est pas leur vie commune (que l’on suppose heureuse) mais leur séparation. Une très belle BD dont j’attends le tome 2 avec impatience !

Bergères guerrières T2, de Jonathan Garnier et Amélie Flechais

J’avais vraiment hâte de lire le tome 1 !9782344024096-L

Résumé : En mission pour chasser des brigands, Molly, Liam et leurs compagnons tombent sur une monstrueuse créature : la Malbête. Un terrible affrontement à lieu. La troupe parvient à en réchapper mais rentre au village dans un piteux état, des blessés dans ses rangs… Le conseil du village est inquiet : d’où vient ce monstre qui semble né de la magie noire ? Quelle menace représente-t-il pour le village ? Afin d’y voir plus clair et de chercher une protection, une délégation est envoyée sur la mystérieuse île des sorciers. Molly et Liam seront de la partie, l’occasion pour eux de faire connaissance avec Sarah, la jeune sorcière aux corbeaux…

Avis : Cette série monte en puissance. L’aventure est vraiment au cœur de ce deuxième tome. On ne s’ennuie pas une seconde ! Toutes les situations s’enchaînent très logiquement et nous tiennent en haleine jusqu’à la fin. Mon seul regret est de ne pas pouvoir lire la suite.

J’adore !