La bibliothèque d’Agathe : Le livre en colère ! , Ramadier et Bourgeau

Pourquoi ce livreindex

En ce moment, Agathe a vraiment du mal à maîtriser ses colères. Elle tape, crie, tape des pieds, etc. Nous n’en pouvons plus ! Du coup, hop, un livre pour l’aider à gérer ses émotions.

Résumé

Après le livre qui dort, voici le livre en colère, tellement en colère qu’il est tout rouge ! Mais la colère, heureusement, passe et le livre se calme, se détend petit à petit.
Ouf ! Ça y est, le livre n’est plus fâché !

Avis

J’adore ce livre ! Je le trouve parfait pour Agathe. Il est très didactique et on s’amuse beaucoup à le lire. Les dessins sont très mignons et la couleur rouge est vraiment rouge !

Agathe, elle, semble avoir très bien compris le propos du livre. Elle lui parle pour l’apaiser et lui demande ce qu’il a. Moi je rebondi sur les colères de la journée.

J’attends de voir s’il fera de l’effet sur Agathe.

Rien n’est noir, Claire Berest

Pourquoi ce livre ?9782234086180-001-T

Il fait le tour des réseaux sociaux. On le voit partout ! Alors lorsque je l’ai aperçu sur la table de présentation des nouveautés, j’ai eu envie de l’emprunter. Je ne connaissais que vaguement la vie de Frida Kahlo et c’était donc l’occasion d’en connaître plus.

Résumé

« À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages? Et tout ça n’est pas triste, mi amor, parce que rien n’est noir, absolument rien.
Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint.
Frida aime par-dessus tout Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques.»

Avis

Quelle beauté ce roman ! Cela faisait des années que je n’avais pas lu un roman aussi sublime !

A travers ce roman j’ai découvert qui était la femme derrière l’artiste. Frida Kahlo, une femme tellement libre ! Tellement en avance sur son époque. Une femme qui a souffert toute sa vie et qui a décidé de vivre pour l’oublier.

Mais dans ce roman c’est surtout la femme amoureuse que nous suivons. Un amour si passionnel, si furieux ! Cet amour qui lui donne tant de bonheur et de tristesse également ! Elle donne tout pour Diego Rivera. Elle lui voue toute sa vie.

Ce couple qui faisait vivre la scène artiste de son époque au Mexique mais aussi dans le monde entier n’aura de cesse de s’aimer et de se déchirer jusqu’à la fin de la vie de Frida. J’ai adoré les suivre dans les grands événements de leur vie artistique et privée.

La souffrance de Frida est insupportable tant on l’aime ! Sa fin m’a brisé le cœur et j’ai énormément pleurer…

L’écriture de Claire Berest sublime l’histoire de ce magnifique couple. J’ai été subjuguée par son style. Des phrases hachées, longues, haletantes, rythmées.

Bilan

Magnifique !

Elma une vie d’ours, T2, Léa Mazé et Ingrid Chabbert

Pourquoi ce livre ?elma-une-vie-d-ours-tome-2-elma-une-vie-d-ours-tome-2

J’ai acheté le tome 1 pour le CDI lorsque j’étais encore professeur documentaliste.

Résumé

Elma et son « papa » ours ont dû faire face à un parcours semé d’embûches pour rejoindre l’autre côté de la montagne où la fillette doit affronter son passé.

Alors que l’ours se retrouve diminué, gravement blessé après un éboulement de terrain, Elma devra se confronter à la vérité sur ses origines et seul l’amour qu’elle porte à son « papa » pourra la sauver d’un funeste destin…

Avis

Les dessins sont toujours aussi sublimes ! Et les couleurs ! Magnifiques !

Par contre, l’histoire va vraiment trop vite. Elle se résume à une course effrénée et hop, ils arrivent à leur destination.

Dommage car il y avait vraiment quelque-chose à faire avec cette revisite du Livre de la jungle.

Par contre, les jeunes devraient bien apprécier la fin de cette histoire.

Dans les yeux de Lya,

Pourquoi ce livre ?9791034732630-couv-M800x1600

Certains extraits ont été publiés dans le magazine Spriou. J’ai trouvé l’idée de cette BD très intéressante.

Résumé

A la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie.
Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences…

Avis

Le dessin est très joli. Les couleurs adéquates. Et c’est tout… Les personnages sont dessinées très bizarrement. On a du mal à croire que ce sont des adultes. D’ailleurs, j’ai longtemps cru que l’héroïne était une collégienne de 3e effectuant son stage d’une semaine !

Le scénario n’est pas très original et le suspens vraiment très artificiel.

Une grande déception !

Le bal des folles, Victoria Mas

Pourquoi ce livre ?9782226442109-j

C’est mon mari qui me l’a offert pour ma fête. Il me connaît bien car les thèmes sont exactement ce que j’aime dans la littérature : l’histoire et le sort des femmes.

Résumé

Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

Avis

Le début de ce roman m’a complètement emballé. L’histoire de ce bal à la Salpêtrière m’était totalement inconnue. J’ai aimé suivre le quotidien de ces femmes parfois folles et parfois juste trop indépendantes. Le roman se divise en trois points de vue :

  • L’infirmière en chef : c’est un personnage extrêmement touchant. Elle voue sa vie à l’hôpital mais découvre très vite que seuls les hommes prennent des décisions et que son avis à elle n’a aucune importance.
  • Les « folles » déjà internées. Nous faisons connaissance, à travers Louise, jeune internée de 16 ans, avec les pratiques de Charcot. Je ne me suis pas du tout renseignée sur ces-dites pratiques. Il semble qu’il ait fait avancer la science de la psychologie féminine. Le roman ne lui rend pas du tout hommage, bien au contraire. La description de ses séances d’hypnose public où il apparait comme une star sur l’estrade m’ont donné la chair de poule ! A travers ces « folles » l’autrice s’intéresse au sort des femmes au XIXe siècle.
  • Une jeune femme de très bonne famille, très indépendante, qui va très vite finir internée.

L’énorme bémol que je mets à ce roman c’est son évolution vers l’ésotérique. Quel dommage d’être passé par ce biais. Le quotidien des internées était largement suffisant ! Cela m’a vraiment tout gâché !

Bilan

Je me suis attachée aux personnages. C’est la seule raison qui m’a fait finir ce roman.

La bibliothèque d’Agathe : P’tit Loup s’habille tout seul, de Eléonore Thuillier

Pourquoi se livre ?51PR9whOgbL._SX448_BO1,204,203,200_

Il a été offert à Agathe par sa tatie Betty. Un cadeau qui tombe vraiment à pic car Agathe est dans sa phase « je veux faire toute seule » !

Résumé

Aujourd’hui, P’tit Loup veut faire une surprise à Maman et Papa : il va s’habiller tout seul, comme un grand ! Les chaussettes, le pantalon, le pull… Il ne faut rien oublier pour être le plus beau !

Avis

Ce livre est vraiment trop adorable ! Je trouve que P’tit Loup ressemble énormément à un vrai enfant. Agathe peut tellement s’identifier à ce petit garçon !

Agathe le lit toute seule. Elle l’adore ! Par contre elle trouve cela bizarre de mettre deux chaussettes de couleur différentes !

Bilan

Pour tous les enfants qui veulent s’habiller seuls !

Le tour du monde en 80 jours, Jules Verne

Pourquoi ce livre ?81V7i1PPQyL

C’est le premier roman que j’ai donné à lire à mes nouvelles classes de 5e. Le thème étudié est « Le voyage et l’aventure : pourquoi aller vers l’inconnu ? ». Nous avons étudié des textes sur les grandes explorations : Christophe Colomb, Jean de Léry, etc, pour le côté « inconnu ». Mais j’avais envie de traiter le roman d’aventure lui-même ! Rien de mieux que Jules Verne. J’ai choisi de leur donner la version abrégée car les descriptions de Jules Verne sont vraiment trop longues !

Résumé

En 1872, un riche gentleman londonien, Phileas Fogg, parie vingt mille livres qu’il fera le tour du monde en quatre-vingts jours. Accompagné de son valet de chambre, le dévoué Passepartout, il quitte Londres pour une formidable course contre la montre. Au prix de mille aventures, notre héros va s’employer à gagner ce pari.

Avis

J’ai trouvé ce roman trop long et pourtant c’était la version abrégée… J’ai vraiment du mal avec les descriptions de Jules Verne que je trouve inutiles.

Par contre, l’aventure y est vraiment ! On ne peut pas dire qu’on s’ennuie avec Fogg, Passepartout et Miss Aouda ! Elle va vraiment dans tous les sens. Du simple bateau manqué à l’attaque d’un train par une bande de sioux ! C’est vraiment très haletant ! J’ai adoré tout ce suspens. J’ai vraiment eu du mal à lâcher le roman.

Les personnages sont vraiment très travaillés. Phileas Fogg est un pur gentleman anglais, un peu trop stéréotypé. J’aime la vision de l’auteur français sur ces contemporains anglais ! Cet homme est tellement rigide que c’est très drôle de le voir dans des situations rocambolesques. Mais il est vite très ennuyeux ! Il ne fait que jouer aux cartes !

Passepartout est un français qui entre au service de Fogg le jour même de son départ pour le tour du monde. C’est le personnage que j’ai le moins aimé. Je l’ai trouvé trop stupide ! Tout ce qu’il fait n’est jamais réfléchi. Il a quand même bon cœur et c’est vraiment ce qui le sauve à mes yeux.

Miss Aouda est le personnage le moins travaillé. C’est vraiment dommage. On ne l’entend quasiment jamais ! Elle aurait tellement à dire pourtant ! A part l’agression dont elle est victime, les aventures du groupe lui glisse dessus. Elle n’y participe pas. Finalement, elle n’a pas beaucoup d’intérêt dans le récit.

Bilan

Mes élèves n’ont pas du tout aimé le roman. Il leur a semblé trop difficile. Certains ont préféré voir le film avec Jackie Chan… Autant dire que ceux-ci n’ont pas eu une bonne note ! J’ai alors compris pourquoi ils ne cessaient de me parler d’une montgolfière alors qu’il n’y en a pas dans le roman !
De mon côté, je ne suis pas sure de le redonner à des élèves. C’est le deuxième roman de Jules Verne que je lis et je ne les ai pas apprécié tous les deux. Je m’arrêterai donc ici pour les romans de cet auteur.