Astrid Bromure T1, Comment dézinguer la Petite Souris, de Fabrice Parme

Comment_dezinguer_la_petite_souris_Astrid_Bromure_tome_1Pourquoi ce livre ?

Fabrice Parme est le dessinateur de La Famille Pirate. Et j’adore la Famille Pirate ! C’est tellement drôle et d’une imagination folle. Les dessins de Fabrice Parme sont très beaux et rajoutent du loufoque à l’histoire. Alors il fallait absolument que je lise cette nouvelle série. Une série qu’il dessine et scénarise seul.

Résumé

Les parents d’Astrid sont partis en vacances. Elle doit passer quinze jours seule avec les deux domestiques, son chat et son chien dans leur grande maison. Mais voilà, à peine ses parents partis, elle s’ennuie. C’est alors qu’elle se rend compte qu’une de ses dents de lait bouge. La Petite Souris va passer, lui répètent les domestiques. La Petite Souris ? Mais elle n’existe pas ! Et Astrid va tout faire pour leur prouver qu’elle a raison.

Avis

Autant le dire tout de suite, j’ai adoré ! astrid-bromure2

J’ai d’abord énormément aimé le dessin de Fabrice Parme. Il est précis et s’attache aux moindres détails. J’ai surtout apprécié la justesse des expressions des visages des personnages.
Les couleurs sont très belles et très reconnaissables. Il y a une cohérence graphique très précise qui, je pense, servira pour toute la série. La mise en scène des cases est très bien pensée. Nous sommes devant une BD classique mais qui se permet quelques libertés.

J’ai été très touchée par cette petite fille. Elle est à la fois adorable, espiègle, peste et gentille. Les domestiques qui l’entourent sont extras puisqu’ils s’occupent admirablement d’elle : ils jouent avec elle, lui font des câlins, lui racontent des histoires tout en la cadrant quand elle en a besoin (non, on ne peut pas utiliser tout le parmesan qui coûte très cher pour chasser les souris !).

Astrid-Bromure-page-19L’histoire est très drôle. Astrid perd une dent de lait. La Petite Souris doit donc passer. Mais la petite fille n’y crois pas ! Pour prouver qu’elle n’existe pas elle va mettre un piège en place. Mais rien ne se passe comme prévu. L’histoire va de rebondissement en rebondissement. J’ai juste un petit bémol. L’histoire se déroule dans un temps où la télé n’existe pas, où pour se distraire les enfants écoutent la radio et où les domestiques portent des uniformes. Cette époque peut parler aux adultes mais sera complétement occultée par les plus jeunes lecteurs. Ce choix scénaristique est plutôt bizarre et risque de troubler.

Vous l’avez compris, cette BD est destinée aux plus jeunes lecteurs, de début à fin primaire. Il pourront tout à fait se retrouver dans le petit personnage principal et dans cette histoire complétement loufoque.

Emily

Publicités