Le jour où elle a pris son envol, Marko, Beka et Cosson

Pourquoi ce livre ?41ZmMYRQwAL._SX367_BO1,204,203,200_

C’est la suite de Le jour où le bus est reparti sans elle. J’ai vraiment apprécié le premier tome alors je me suis empressée de lire le second.

Résumé

Depuis sa rencontre avec Antoine, le sage-épicier, Clémentine a changé pas mal de choses dans sa vie. Mais elle n’a toujours pas trouvé ce qu’elle cherchait : le bonheur et l’apaisement. Quand elle retourne à l’épicerie, Antoine n’est plus là. Simon, un physicien apiculteur a pris sa place. Grâce à lui, Clémentine va entrevoir tous les chemins de vie possibles qui s’offrent à elle. Mais comment faire pour trouver le bon ? Pour le savoir une seule solution… Essayer !

Avis

Un second tome aussi bon que le premier !

Clémentine a bien évolué grâce aux conseils d’Antoine rencontré dans le premier tome. Mais même si elle a tout réussi, elle a l’impression d’un manque.

J’ai vraiment l’impression que le personnage de Clémentine peut parler à tout le monde ! Elle est happée par son quotidien et même si tout semble lui réussir, travail, amour, amis, elle n’est pas heureuse.

Antoine lui propose alors un magnifique voyage initiatique. Elle part à la rencontre de personnes qui avaient le même sentiment d’inachevé qu’elle mais qui ont choisi de prendre une autre voie dans leur vie. Allemagne, Japon, Indonésie, etc. Que des voyages magnifiques ! Cela donne de très beaux décors et de magnifiques couleurs.

Cette BD est basée sur les chemins possibles de la vie. J’aime énormément imaginer toutes les voies qui s’ouvrent à nous.

index

Comme dans le premier tome, la BD est ponctuée de petites histoires issues de la culture zen. Je les aime toujours autant ! Elles apportent parfois de jolies touchent d’humour. En tout cas, elles amènent toujours autant le lecteur à la réflexion.

A lire absolument !

Publicités

Le jour où le bus est reparti sans elle, Beka, Marko et Cosson

Pourquoi ce livre ?

Le-jour-ou-le-bus-est-reparti-sans-elle

C’est une BD que l’on a offert à ma belle-mère pour son anniversaire. En vacances chez elle, j’avais très envie de la lire. Le titre m’interpellait beaucoup !
Résumé

Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

Avis

J’ai adoré cette BD !

Clémentine est un personnage auquel il a été facile de m’identifier. Elle a une vie active mais rêve de pouvoir se poser un peu, se détendre, s’apaiser. Elle choisit donc d’intégrer un groupe de méditation mais se fait oublié par ce même groupe. Je suis moi-même très attirée par la méditation ou toute forme me permettant de me recentrer sur les choses essentielles de la vie. Et comme Clémentine, je n’y arrive pas beaucoup. Soit je ne suis pas assez assidue, soit j’oublie carrément et me laisse happer par mon quotidien.

Mais Clémentine va réussir à avancer grâce à un personnage : Antoine. Gérant d’une petite épicerie dans la campagne. Sûrement l’homme le plus heureux du monde. Un vrai sage qui va enseigner à Clémentine, à travers de nombreuses petites histoires, à se recentrer sur l’essentiel.

Les petites histoires sont issues de la culture du zen. Elle sont vraiment bien choisies et nous permettent, à nous lecteurs, de réfléchir.

Les deux autres personnages m’ont un peu moins plu. Thomas notamment. C’est un homme riche qui choisi de tout plaquer. Je trouve que c’est facile de tout envoyer balader quand on a de l’argent et pas d’enfants à élever. Alors oui, l’argent ne fait pas le bonheur mais quand on décide de tout recommencer à zéro, c’est quand même pas mal d’avoir un petit pécule… J’ai trouvé les leçons dictées par ce personnages un peu gonflées.

Le dessin est très joli et il y a un énorme travail sur les couleurs.

Cette BD est rafraichissante ! Vivement que je lise la suite.

Lily a des nénés, Geoff

Pourquoi ce livre ?

9782203181113

C’est mon mari qui a commandé cette BD pour son CDI.
Résumé

Lily a 10 ans. Elle habite un petit village de Bretagne, avec son frère jumeau Titouan. Juste au-dessus de chez eux habite Joshua, un garçon inaccessible dont Lily essaye d’attirer l’attention. Mais la jeune fille a un autre secret : peu à peu, elle découvre qu’elle n’est plus tout à fait une enfant…
Avis
Points positifs

L’histoire est très touchante. Lily et Titouan, les deux personnages principaux sont très réalistes. Des jumeaux qui ne s’entendent pas si mal que ça mais qui ne se comprennent plus. Lily est très amoureuse de Joshua mais ne sait pas du tout comment attiré son attention. Le thème de l’amour adolescent est traité de façon très sensible.

La relation entre les deux jumeaux est vraiment très touchante. Le passage entre l’enfance et l’adolescence est toujours très difficile. On comprend bien qu’enfants, les deux étaient très complices mais adolescents ils s’éloignent. Ils ne se comprennent plus.

Lily va faire de grosses bêtises. Jusqu’où est-on capable d’aller par amour ? C’est à l’adolescence qu’on le découvre. Lily va devoir faire des choix. J’ai aimé la voir évolué tout au long de ce tome.

Comme le titre le suggère, Lily découvre également petit à petit sa féminité. Pas facile pour une petite fille de devenir femme. Sa relation avec sa maman est d’ailleurs très belle. Elle n’hésite pas à lui parler et à échanger avec elle.

Tous les questionnements de Lily parleront beaucoup aux jeunes filles.

L’histoire se déroule sur la côte. Cela donne de magnifiques paysages !
Points négatifs

Les graphismes ne sont pas très beaux. Les visages ne sont pas très expressifs. Tout est flou et brouillon. C’est un dessin fait avant tout pour les paysages.

Pour un adulte, c’est un peu sans intérêt…
Bilan

Une BD adorable pour aider les jeunes filles dans leur transition entre l’enfance et l’adolescence.

Timo l’Aventurier, Jonathan Garniet et Yohan sacré

Pourquoi ce livre ?timo-l-aventurier-1timo-l-aventurier-tome-1

J’ai acheté ce livre pour le CDI car la couverture me donnait vraiment très envie. Des fois, cela suffit !

Résumé

Timo vit avec ses parents dans un village isolé par une forêt, où les livres nourrissent son imaginaire. Pour satisfaire sa soif d’aventures, il décide de partir explorer le monde au-delà de la forêt. Mais ce monde ne se montrera pas si facile à dompter et Timo devra user de son intelligence et son savoir pour s’en sortir. Lors de l’exploration d’un temple, il aura fort à faire pour délivrer Brouf, un chien-panda fait prisonnier par d’inquiétantes créatures masquées. Si en sauvant Brouf, Timo gagnera un compagnon de route, il découvrira qu’il a aussi mis le pied dans une lutte aux enjeux qui le dépassent… Réussira-t-il à assumer l’influence que ses actes auront sur ce monde ?

Avis

Points positifs

Les illustrations sont magnifiques. La première de couverture donne vraiment le ton ! Le petit garçon est tout mignon, très bien dessiné et surtout très expressif. Toutes ses émotions passent sur son visage. Les dessins complètent vraiment l’histoire au lieu d’uniquement l’illustrer. Le monstre rose est également très soigné. Il en va de même pour tous les paysages qui les accompagnent. Yohan Sacré est un artiste incroyable ! Je vais rapidement me pencher sur ses autres travaux.

L’aventure bat son plein dans cette BD ! Il n’y a aucun temps mort. Timo part bel et bien à l’aventure. Mais c’est une aventure dangereuse qui l’attend. Bien que le personnage soit très jeune, l’auteur a choisi de le mettre en danger plusieurs fois. Timo est tellement attachant que l’on tremble pour lui à plusieurs reprises !

Le duo qu’il forme avec le monstre rose est très touchant ! Timo le libère sans vraiment savoir qui il est. Est-il dangereux ? En tout cas, il s’attache au petit garçon et va se faire un devoir de l’aider et de le protéger du danger. J’ai hâte de voir ce duo improbable, drôle et émouvant dans les autres tomes.

Points négatifs

J’ai trouvé la BD un peu trop sombre. Du fait du jeune âge du héros, je ne m’attendais pas du tout à ce degrés de danger. Timo est trop mignon pour être autant malmené !

Bilan

Une magnifique BD dont j’ai vraiment hâte de lire la suite !

Harmony T.3 et T.4, Mathieu Reynès

Pourquoi ces livres ?

J’ai vraiment aimé les deux premiers tomes que j’ai découvert à mon arrivée au CDI. J’ai donc acheté les deux suivants.

Résumé du T.3 : Ago

Parce qu’elle est différente des autres adolescents, parce que la puissance de son don télékinésique n’a d’égale que la force de sa détermination, Harmony a pris sa décision : elle ira porter secours à Payne et à Eden, ses amis toujours prisonniers du camp d’entraînement d’où on l’avait extirpée quelque temps plus tôt, et rien ni personne ne pourra l’empêcher de mener sa mission à bien. Pas même William Torres, surnommé Nita par la vieille chamane Mahopmaa et qui constitue à ce jour son plus proche soutien.

Or, tandis qu’ils mettent en oeuvre leur plan d’évasion, les trois enfants ne se doutent pas qu’autour d’eux les interventions armées se renforcent pour neutraliser les éléments gênants, parmi lesquels William, et dont furent aussi victimes d’anciens membres du personnel engagés dans ce programme militaire hors du commun. Cependant, des morts inexpliquées surviennent également depuis peu parmi les acteurs de ce projet top-secret aux objectifs plus que controversés… Qui en serait responsable ?

Résumé du T.4 : Omen

Eden et Payne continuent à développer leur don de télékinésie à l’abri chez Karl. Mais ils sont loin d’être protégés car l’esprit d’Azhel s’est réveillé et celui-ci compte bien retrouver sa puissance.

Avis

Que de rebondissements dans ces deux tomes !

Points positifs

Les dessins sont toujours aussi beaux ! J’aime énormément le style de Mathieu Reynès. Il est précis. Les couleurs subliment l’histoire.

Il y a une énorme tension dans cette BD. L’histoire connaît beaucoup de rebondissements. Elle est vraiment haletante. On ne peux pas s’ennuyer en lisant Harmony.

Les personnages sont tellement attachants ! On vibre avec ces trois enfants. Et à l’opposé, les méchants sont vraiment très méchants ! Il n’y a pas de demi-mesure.

Les pouvoirs des enfants sont bien développés dans ces deux tomes. On en connaît un peu plus sur leur situation et les causes de leur mutation.

Points négatifs

Je ne vois pas du tout où l’auteur veut en venir avec cette origine Antique. Cela brouille complètement l’histoire. Certes, cela servira son propos dans les tomes à venir, mais pour l’instant c’est vraiment inintéressant !

Les tomes sont basés sur des flash back. Dommage, dès le début on sait qu’il ne va rien arriver puisqu’on voit les personnages évolués.

Bilan

Vivement le tome 5 !

Il faut flinguer Ramirez, Nicolas Pétrimaux

Pourquoi ce livre ?9782344011881-001-T

Encore une BD empruntée par mon conjoint.

Résumé

Et si derrière la légende du pire assassin mexicain… Se cachait le meilleur expert en aspirateurs de tous les temps ?

Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d’électroménager et l’un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause : il est muet. Sa vie bascule le jour où deux membres d’un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l’homme qui a trahi leur organisation par le passé : Ramirez, le pire assassin que le Mexique ait jamais connu. Aussi étonnant que cela puisse paraître, sous le chapeau du nettoyeur légendaire se cacherait désormais… un expert en aspirateurs hors-pair. Et maintenant que les hommes du cartel l’ont démasqué, ils feront tout, absolument tout… pour flinguer ce fumier !

Avis

Points positifs

L’univers est génial ! On est plongé dans un film de Tarantino !

Les dessins sont magnifiques. Les couleurs chaudes du Sud des Etats-Unis donnent de la profondeur à l’histoire.

Le personnage principal, Ramirez, est un pauvre gars (excellent réparateur d’aspirateurs) qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Toute l’histoire est basée sur un quiproquo assez drôle.

Points négatifs

L’histoire avance très lentement, trop lentement. Ce premier tome est vraiment une introduction pour la suite de l’histoire. Du coup, la lecture de cette BD a été ennuyeuse.

Pour l’instant, je ne comprends pas l’utilité des deux filles. Ce sont des copier-coller de Thelma et Louise. Leurs personnages n’apportent rien.

Bilan

J’attends de lire la suite mais pour l’instant, je ne suis pas du tout convaincu.

 

Le voyage de Marcel Grob, Sébastien Goethals et Philippe Collin

Pourquoi ce livre ?9782754822480

C’est mon conjoint qui l’a emprunté à la médiathèque.

Résumé

11 octobre 2009. Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, se retrouve devant un juge qui l’interroge sur sa vie. Et plus particulièrement sur le 28 juin 1944, jour où ce jeune Alsacien rejoint la Waffen SS et est intégré dans la 16e division Reichsführer, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Marcel se rappelle avec émotion de ce jour fatidique où, comme 10 000 de ses camarades Alsaciens, il fût embrigadé de force dans la SS. Non, il n’était pas volontaire pour se battre mais il n’avait pas le choix, il était pris au piège. Mais pour le juge qui instruit son affaire, il va falloir convaincre le tribunal qu’il n’a pas été un criminel nazi. Alors, Marcel Grob va devoir se replonger dans ses douloureux souvenirs, ceux d’un « malgré nous », kidnappé en 1944, forcé d’aller combattre en Italie, au sein d’une des plus sinistres division SS. Un voyage qui l’amènera à Marzabotto, au bout de l’enfer…

Avis

Quelle histoire incroyable ! La première fois que j’ai entendu parler des « Malgré nous », c’est lors de mon année de stage en Alsace. Il n’y avait pas une semaine sans que la Seconde Guerre Mondiale ne soit évoquée à la cantine avec mes collègue. J’ai pu constater à quel point le traumatisme de l’annexion est encore bien présent chez les alsaciens. Je n’avais jusque là jamais réfléchi aux conditions de vie de cette population à qui on a imposé la nationalité allemande du jour au lendemain. 

acces-premium-drame-des-malgre-nous-le-terrible-voyage-de-marcel-grob-1539108764

Le personnage, Marcel Grob est très touchant. C’est un jeune homme à qui on a enlevé le peu d’insouciance qui lui restait. Il est incorporé de force dans une division SS et, sous la menace constante de représailles auprès de sa famille ou même de sa mort (nous assistons d’ailleurs à des scènes atroces de mise à mort), il est contraint à des actes impardonnables.

J’ai beaucoup aimé le parti pris des auteurs qui ont essayé de montrer que certains méchants n’étaient pas si méchants. Il reste très difficile encore aujourd’hui en France d’admettre que certains allemands ne faisaient qu’obéir. Marcel se lie d’amitié avec son commandant qui se révèle être un homme bon qui ne cessera de le protéger.

Je ne connaissais pas du tout l’histoire du village italien Marzabotto. Elle ressemble le-voyage-de-marcel-grob-1beaucoup à celle d’Oradour-sur-Glane. C’est horrible de s’imaginer à la place de Marcel. Il pose d’ailleurs cette terrible question : « Et vous, qu’auriez-vous fait à ma place ? ».

Les dessins sont sublimes. L’illustrateur Sébastien Goethals a travaillé sur les couleurs : bleu, sépia, gris, blanc. Elles suivent les événements et les saisons.

Bilan

Une BD très émouvante à lire absolument !