La bibliothèque d’Agathe : les livres musicaux [1]

Comme tous les parents de France, nous avons craqué pour les livres musicaux ! Agathe s’amuse vraiment à « lire » ces livres.

Tout a commencé alors qu’Agathe était encore dans mon ventre. Mon amie Laetitia lui a offert Comptines du Monde dans la collection Mes petits imagiers sonores. Et là, coup de foudre ! Agathe l’adore et nous aussi. Le son est génial et les musiques très originales. Elle font voyager. product_9782070591183_244x0

Depuis, nous adorons cette collection. Ce sont les livres musicaux les mieux produits, tant au niveau sonore qu’au niveau matériel.

Du coup, nous avons enchaîné avec les cris des animaux. Agathe sait faire le poisson et … le lion ! Nous sommes très fiers car si pour un bébé kényan cela est normal pour un bébé français c’est plus rare.

Et en se promenant au supermarché, Lénaïc a complètement craqué pour Rock’n roll Baby. Il est tout simplement génial ! Il regroupe 6 grands classiques du rock’n roll américain. Tutti Frutti par Little Richard, Rock around the Clock par Bill Haley et His Comets, Blue Suede Shoes par Elvis Presley, Great Balls of Fire par Jerry Lee Lewis, Johnny B. Good par Chuck Berry et Be-bop-a-lula par Gene Vincent. Il ne sont pas ré-orchestré contrairement à d’autres. Je soupçonne Agathe d’avoir un petit coup de cœur pour Elvis !

collectifsjeunesse-rock-nrollbaby-9782075086134_0

Publicités

Deux abandons !

Parce que la vie de lectrice c’est aussi ça, je vous partage deux abandons.

La déception : Tiens ferme ta couronne, de Yannick Haenel.Tiens-ferme-ta-couronne
Résumé : Un homme a écrit un énorme scénario sur la vie de Herman Melville : The Great Melville, dont aucun producteur ne veut. Un jour, on lui procure le numéro de téléphone du grand cinéaste américain Michael Cimino, le réalisateur mythique de Voyage au bout de l’enfer et de La Porte du paradis. Une rencontre a lieu à New York : Cimino lit le manuscrit.

Je n’ai pas réussi à dépasser les 100 premières lignes. J’ai trouvé cela ennuyeux ! Très ennuyeux ! Le style de l’auteur est lourd et il ne se passe rien. Je n’ai vraiment pas eu le courage de continuer. Peut-être que j’attendais trop de ce roman car d’habitude les prix Médicis me plaisent vraiment.

La lecture impossible : La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la to514p44ZCdwL._SX210_ur Eiffel, Romain Puértolas
Résumé : Le jour où Providence doit se rendre à Marrakech pour ramener Zahera, une petite fille gravement malade qu’elle vient juste d’adopter, un volcan se réveille en Islande et paralyse le trafic aérien européen empêchant tout avion de décoller. L’amour d’une mère est-il assez fort pour déplacer les nuages ?

Je ne dois absolument plus emprunter des livres sans lire la quatrième de couverture ! Il est question ici d’une petite fille malade et de sa maman adoptive qui doit soulever des montagnes pour la ramener chez elle. Impossible à lire pour moi. Je suis une maman très angoissée et je ne veux pas lire ce genre d’histoires.

14-14, de Paul Beorn et Silène Edgar

Pourquoi ce livre ?519XXg+tHKL

C’est une de mes élèves qui m’a conseillé la lecture de ce livre. Elle l’a adoré et m’en a parlé. Elle ne s’attendait pas à ce que je le lise ! Elle en a était très contente.

Résumé

Hadrien et Adrien sont deux garçons de treize ans qui habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre, en Picardie. Ils ont des problèmes à l’école, à la maison et avec les filles, comme la plupart des garçons de leur âge. Il n’y a qu’une seule chose qui les sépare : Hadrien vit en 1914 et Adrien en 2014. Leurs destins vont mystérieusement se mêler, leur permettant d’échanger du courrier alors qu’ils croient chacun écrire à un cousin éloigné ! Lorsqu’ils comprennent ce qui se passe, Adrien se rend alors compte qu’il doit prévenir Hadrien que la Grande Guerre est sur le point d’éclater et qu’il doit à tout prix se mettre à l’abri !

Avis

Ce livre a gagné le prix des incorruptibles en 2015. Je ne le savais pas quand mon élève m’en a parlé. Je suis très contente de voir que les médiathécaires de sa ville lui propose de si bons livres ! En plus, je suis d’accord avec elle, je l’ai beaucoup aimé.

J’ai adoré le principe de cet échange de lettres entre deux garçons à un siècle d’intervalle. Les auteurs sont partis du principe que peu importe l’époque, finalement les adolescents ont toujours eu les mêmes préoccupations : la famille, l’école, les amis et les filles. D’ailleurs les deux garçons se ressemblent beaucoup sur le plan émotionnel. Mais ce qui fait la richesse de ce roman, c’est de comparer leur vie ! Adrien rechigne à aller à l’école alors qu’Hadrien rêve de pouvoir aller au lycée. La petite sœur d’Adrien est soignée aux antibiotiques pour une scarlatine alors que le petit frère de Simone, la fiancée d’Hadrien, meurt d’une pneumonie. D’ailleurs, Adrien n’imagine pas une seconde être fiancé à une jeune fille à 13 ans alors qu’Hadrien demande sa petite amie en mariage. Comme les époques ont changé ! Cette comparaison est passionnante. Je me suis énormément attachée aux deux personnages. Ils ne peuvent que nous émouvoir ! De plus, les auteurs ont véritablement bien travaillé leur caractère. Ils ressemblent tellement aux adolescents que je peux côtoyer.

Le thème de la Première Guère Mondiale n’est qu’un prétexte ou un contexte à cette histoire. Cela m’a un peu déçue car ce livre est vendu comme un livre historique. Lorsque les garçons se rendent compte que l’un vit dans le passé et l’autre dans le futur, nous sommes déjà aux 3/4 du roman. Du coup, il ne reste plus beaucoup de temps pour exploiter ce thème. Cependant, cela n’est pas grave tant l’histoire des deux garçons est très prenante.

Il y a quand même eu un aspect qui m’a profondément dérangé. Les deux adolescents s’échangent des lettres via des boîtes aux lettres magiques. Et justement, cette magie, le livre n’en avait pas besoin. En plus, les auteurs prennent le parti d’expliquer qui est à l’origine de leur apparition. Avait-on vraiment besoin d’explication ? Et puis, cette personne ne pouvait-elle pas les utiliser elle-même ces boîtes ? J’ai trouvé qu’il y avait quelques incohérences dès qu’il s’agissait d’évoquer cet aspect de l’histoire.

Ce livre est très bien écrit. Les auteurs ont évité le « parler jeune » que je déteste. Les chapitres sont courts pour permettre de naviguer rapidement entre les deux histoires.

J’ai vraiment bien aimé ce livre et j’ai hâte de lire d’autres conseils de mes élèves !

La bibliothèque d’Agathe : Lionel dit non, Eric Veillé

Pourquoi ce livre9782330078492

Depuis un mois, Agathe fait non de la tête. Elle a appris ça chez la nounou grâce à sa copine un peu plus âgée. Elle fait non quand elle ne veut plus manger mais elle fait aussi non quand elle nous entend dire le mot. Et depuis peu, ce geste de non s’est propagé. Elle comprend de plus en plus l’utilité de ce geste. On adore et on sait bien qu’on en a pour plusieurs années ! Alors pour s’amuser un peu, on a emprunté ce livre à la médiathèque.

Avis

Agathe adore ! Déjà, il est très coloré. A chaque page une couleur. L’histoire est également géniale. Deux petites fourmis proposent d’offrir plein de choses à Lionel : un chat, un éléphant, des chaussettes et Lionel répond toujours non ! Les fourmis lui tendent un piège : elles proposent à Lionel une glace à la fraise et bien sûr, il dit non ! Pour l’instant elle ne comprend pas mais je suis sûre que plus tard elle rigolera bien.

Ce petit album est rempli d’animaux, ce qui nous permet de travailler les cris des animaux. Agathe a une attirance toute particulière pour la grenouille !

Le matériel est très robuste. Je peux laisser Agathe le manipuler seule.

Nous l’aimons tellement tous les trois que nous l’avons acheté ! Et la bonne nouvelle c’est qu’il y a une collection entière de Lionel !

Un amour sucré-salé, Christine Frasseto et Guillaume Léturgie

Pourquoi ce livre ?802265_2941653

Tout comme 3000 façons de dire je t’aime, ce livre faisait partie de la sélection de romans d’amour donnée à mes quatrièmes. Il fallait donc bien que je le lise pour pouvoir corriger les fiches de lecture !

Résumé

 » Salé. Ma petite Luce, ma Lucille, ma lumière, ma soeur, mon amie de toujours. Je la connais depuis que j’ai huit ans, la moitié de notre vie passée ensemble, on a tout vu tout fait.  »
 » Sucré. Tom et moi, on est comme des magnets sur un tableau métallique, on se comprend presque sans rien dire et je sais que rien ne pourra jamais nous séparer « .

Avis

Ce roman a été écrit à quatre mains. Les chapitres écrits par Christine Frasseto nous laissent entendre la voix de Luce, une jeune fille de quatorze ans ; les chapitres écrits par Guillaumes Léturgie ont pour narrateur Tom, un jeune garçon de quinze ans. Les écritures à quatre mains sont toujours périlleuses car il y a un risque pour que le texte ne soit pas très cohérent. Il n’en ai rien ici, et au cours de ma lecture j’ai même oublié qu’il y avait plusieurs auteurs.

L’histoire se déroule sur une année. Les deux héros sont en troisième. Tom a perdu sa maman et est complètement déphasé. Il ne travaille plus à l’école et n’a que pour seule amie Luce. Celle-ci est au contraire une très bonne élève. Comme dans tous ces romans pour adolescents, Luce et Tom sont amoureux, mais seul le lecteur s’en rend compte. Bon il faut avouer que Luce aussi mais c’est normal c’est une fille ! En une phrase je vous ai résumé ce que je n’ai pas du tout aimé dans ce roman : il est bourré de clichés ! L’histoire est un cliché à elle-seule. Deux amis pour la vie qui sont en fait amoureux, la fille sérieuse qui va un peu s’encanailler avec un autre parce que son ami drague une autre fille… C’est fatiguant de lire et relire la même histoire ! Et que dire de l’écriture des auteurs qui ont voulu faire « jeunes ». Je déteste quand un écrivain essaye de reproduire le vocabulaire des jeunes car on peut être sûr, qu’il tombera toujours à côté.

Il y a quand même une chose à sauver dans ce livre. J’ai bien aimé « entendre » les deux voix des adolescents. Lire leur deux visions d’un même fait était très intéressant.

Bref, je n’ai pas du tout aimé ce roman et mes élèves non plus !

La bibliothèque d’Agathe : Pop Mange de toutes les couleurs

Pourquoi ce livre ?9782211093019FS

J’ai acheté ce livre à Agathe alors qu’elle n’avait que trois ou quatre mois. A ce moment-là je recherchais des livres ultra-colorés pour éveiller son sens de la vue. Et on peut dire que ce livre a répondu à mes attentes !

Résumé

Tant que Pop ne buvait que du lait, il était tout blanc. Un jour, il vit un arc-en-ciel et eut très envie d’être de toutes les couleurs

Avis

Cet album est génial ! Agathe l’adore ! Elle sur-réagit à chaque page. C’est que en effet, chaque page est très colorée : du blanc, du jaune, du vert, du gris et l’arc-en-ciel. C’est parfait pour les tous-petits.

Plus tard, je suis sûre qu’elle va également adorer l’histoire. Pop est un petit dinosaure qui a les même caractéristiques qu’un caméléon. Il le découvre totalement par hasard en mangeant des bananes. D’ailleurs, même si elle ne comprend pas encore, Agathe adore quand je lui lis « Olala, je suis devenu tout jaune ! ». Finalement, Pop va vouloir devenir de toutes les couleurs. Cet album sera parfait pour travailler les couleurs !

Au niveau de l’objet, il répond également à mes critères puisque ces pages sont cartonnées et très solides. Les dessins sont mignons mais un peu enfantins. J’ai feuilleté les autres livres « Pop » et c’est pire ! Je n’ai pas du tout adhéré ! C’est un style qui me déplaît vraiment.

C’est dommage car Pop est vraiment un personnage auquel on peut facilement s’attacher.

3000 façons de dire je t’aime, Marie-Aude Murail

Pourquoi ce livre ?index

J’ai beau être devenue professeur de lettres, j’aime toujours autant la littérature jeunesse. Du coup, quand j’ai dû donner des livres à lire sur le thème de l’amour à mes quatrièmes, je leur ai glissé ce livre sur la liste. J’en ai énormément entendu parler sur les réseaux. J’avais très envie de le lire.

Résumé

Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une
professeure de français qui n’aimait que les livres qui
finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première
fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de
Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils
seront comédiens ! Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact
et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur
ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les
prend tous les trois dans son cours. Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le
rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour
apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?

Avis

Je n’attendais rien de spécial de ce livre car je n’avais jamais lu aucun livre de Marie-Aude Murail. Et j’ai été très surprise de découvrir son style. Son écriture est fluide et très agréable à lire.
Elle a magnifiquement cerné ses personnages. Ces trois adolescents sont très réalistes et très contemporains. La jeune fille est une excellente élève qui se met une pression de fou pour réussir. Ses parents ne l’aident pas en en rajoutant. Elle décide pourtant de s’inscrire à des cours de théâtre. Ce personnage m’a beaucoup touchée car je peux reconnaître beaucoup de mes élèves. J’ai pas mal de jeunes qui veulent réussir à tout prix et deux ou trois fois, des petites demoiselles ont pleuré parce que je leur rendais un 14 sur 20 ! Les deux garçons sont totalement différents. Deux garçons complétement paumés ! Un, abandonné par des parents trop occupés, l’autre trop préoccupé par une mère omniprésente et malade. Ils vont se trouver des points communs et se soutenir.

Bien sûr, ce roman traite de leur rapport avec le théâtre. Comment trois jeunes de 18 ans se découvrent en interprétant des personnages ? Ils vont se découvrir eux-même mais aussi se découvrir les uns les autres, s’apprécier et s’aimer.  Mais c’est avant tout un très beau roman d’initiation. Ils vont grandir, prendre des décisions, s’émanciper, tout simplement avancer dans la vie !

Mes élèves ont eu un peu plus de mal avec les multiples références littéraires qui parsèment le livres. Il est vrai qu’au bout d’un moment, j’ai moi-même légèrement décroché. Ce livre traite de théâtre. Ces références sont donc nécessaires. Mais elles sont un peu trop nombreuses. J’ai fini par ne plus les lire.

Je recommande quand même fortement ce livre qui m’a fait passer un excellent moment !