La Trouille, Julia Billet

Pourquoi ce livre ?41wRKxgqnnL._SX195_

Dans le cadre d’un projet BD avec des troisièmes, je rencontre Julia Billet, autrice de La Guerre de Catherine, roman adapté en bande dessinée. Afin de bien préparer cette rencontre, j’ai eu envie de lire un autre livre d’elle.

Résumé

J’ai la trouille. Impossible de dire de quoi. Rien de raisonnable, de raisonné. J’ai peur. Comme si dehors, je n’allais pas retrouver mon corps, ma place. Comme si j’avais oublié les grands espaces, l’horizon et aussi de marcher en ligne droite.
En moins d’un an, j’ai appris à avoir besoin de cette cage. Une perruche, je suis devenue une perruche qui regarde au travers des barreaux en espérant sortir et voir le monde sans ces rayures ; quand on lui ouvre la porte, elle s’enfonce tout au fond de sa cage, terrorisée par le vide que provoque cette porte grande ouverte.

Avis

J’ai vraiment bien aimé ce roman.

Points positifs :

Le roman est très court. En très peu de page l’autrice réussi à tout dire. Pas de longueurs. Chaque paragraphe va à l’essentiel. On ne s’ennuie pas.

Le personnage principal. J’aime ne pas connaître la raison qui l’a emmené en prison. Le sujet n’est pas là. L’autrice s’attache à décrire les sentiments de ce jeune qui est sur le point de sortir. Nous sommes dans sa tête. Nous ressentons donc son malaise. J’ai aimé me mettre à sa place et me questionner sur l’après. La dureté de la prison est effrayante mais la liberté l’est encore plus. La cellule représente un cocon dans lequel il est très difficile de ressortir et d’affronter la vie.

Le programme de réinsertion proposé au jeune homme. Il se retrouve à escalader une montagne avec deux autres détenus. Du temps pour réfléchir, du temps pour reprendre confiance en la vie.

Les personnages secondaires. Les gardiens de prison qui accompagnent les détenus sont tellement vrais ! Humains mais désabusés.

Le style. J’ai aimé le fait que l’autrice n’est pas utilisé un « parler jeune ».

 

Points négatifs :

Au cours de son ascension, le jeune homme croise un oiseau. Je ne comprends pas du tout la signification de cet oiseau… Il a l’air très symbolique mais ce symbole ne m’a pas du tout parlé.

 

Je recommande très vivement ce très beau roman.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s