Le coin BD [11]

Alors que je dois lire plein de romans pendant ces vacances, je me plonge dans le carton de nouveautés que mon conjoint a ramené de son CDI.

Zombillénium T.4, d’Arthur de Pins9782800161068-couv-M800x1600

Résumé

Le parc Zombillénium ne s’est jamais aussi bien porté : sa cote de popularité atteint des sommets suite aux réformes démoniaques opérées par Behemoth, qui décide alors de jouer sa propriété au cours d’une compétition bien spéciale… Un sabbat de sorcières !

Gretchen, Aurélien et Von Bloodt ont quant à eux monté un réseau d’évasion clandestin afin d’offrir aux damnés la chance d’une reconversion, loin des neuf cercles de l’Enfer. Des opérations périlleuses, sous le manteau, qui ne font pas du tout les affaires des dirigeants. Déterminés à y mettre un grand coup de balai, ils s’offrent les services d’une redoutable enchanteresse qui donnera du fil à retordre à sa rivale attitrée : Gretchen. Sous terre comme dans les airs, le combat promet d’être épique !

Avis

Alors, je n’ai rien compris à ce tome ! Il est vrai que ma lecture du tome 3 date un peu, mais quand même ! Celui-ci ne débute pas immédiatement après le 3. Il y a un certain laps de temps entre les deux BD. Mais nous ne savons pas combien… Du coup, il faut un peu deviner ce qui s’est passé. Cela m’a complètement dérouté.

Je n’ai pas compris non plus pourquoi le président du parc décide de le jouer au lieu de le vendre. Je ne me souviens plus du tout quel est son lien avec Gretchen. Car dans ce tome, c’est vraiment Gretchen qui est le personnage central. La nouvelle sorcière semble n’exister que pour la contrer elle.

L’histoire est vraiment bâclée. Il n’y a pas assez de page. Tout va trop vite. Mon conjoint n’a pas du tout été perturbé par cela mais a vraiment trouvé que ce tome n’était pas extraordinaire.

La magie des premiers tomes est retombée. Le parc n’est plus qu’un second plan. Il s’agit maintenant d’une BD classique sur deux camps magiques qui s’affrontent.

Je ne suis pas sûre de vouloir lire le tome d’après. Vraiment dommage !

51jmjD5QGQL._SX195_Des lumières dans la nuit, Lorena Alvarez

Résumé

Chaque nuit, de faibles lumières éclairent la chambre de Sandy plongée dans une nuit profonde.
Elle arrive à les attraper pour les transformer en sublimes créatures, avec lesquelles elle joue avant de s’endormir.
Le lendemain, à son réveil, elle les ramène à la vie en les dessinant dans son carnet.

Un jour, Morfie, une mystérieuse écolière, fait son apparition et lui parle de ces dessins qui n’intéressaient personne jusque-là.
Une fascination qui va rapidement révéler une autre réalité plus inquiétante…

Avis

Les dessins sont sublimes. L’auteur a travaillé les couleurs. Elles sont tantôt vives, tantôt sombres. Elles soulignent les rêves de Sandy et servent l’histoire. J’ai rarement vu un tel travail dans une BD.

des-lumieres-dans-la-nuit-image1

Je suis moins séduite par l’histoire. Elle est très sombre. Sandy est une petite rêveuse qui a du mal à trouver sa place à l’école. Elle préfère dessiner plutôt que d’écouter les cours de ses professeurs / bonnes sœurs ou de se faire des amis. Lorsqu’elle rencontre Morfie, elle est contente d’apprendre à sa maman qu’elle s’est fait une amie. Mais très vite le lecteur se demande si cette petite fille existe. Puis plus l’histoire avance, plus Morfie est angoissante. Sandy semble épuisée, énervée, perturbée.

Rien ne nous est révélé. Seule l’angoisse persiste tout au long de cette BD. J’ai peur que certains jeunes ne soient trop effrayés par cette ambiance. A réserver pour les plus grands, à partir du collège je pense.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s