Le rêve du papillon, de Richard Marazano et Yin Luo

Cette BD comprend quatre tomes :

  • 1. Lapins sur la Lune
  • 2. Stupides ! Stupides espions !
  • 3. Les ficelles du cordonnier
  • 4. Hamter au printemps

Pourquoi cette BD ?

Les premières de couvertures m’ont complétement conquises. Elles sont très belles et ne donnent qu’une envie : ouvrir l’album !


Résumé

Lors d’une sortie en montagne, Tutu, une jeune adolescente se perd. Frigorifiée, elle se réfugie dans une caverne et s’endort. A son réveil, elle se retrouve dans un monde complétement farfelu : les animaux parlent et mènent une vie d’humains alors que les enfants sont complètement mis à l’écart. L’empereur de ce monde se méfie de Tutu et l’affuble d’une bande de lapins espions qui vont la suivre partout !

Avis

Cette BD est une vraie merveille ! Tout d’abord, les dessins sont magnifiques. Ils sont PlancheA_217796précis et s’attardent sur les moindres détails. Ils sont sublimés par les couleurs très vives qui animent parfaitement ce monde hors du commun. La dessinatrice s’est inspirée de la Chine pour ses illustrations. Mais cette référence est subtile. C’est une BD classique. Cela permettra aux plus jeunes de bien suivre l’histoire.

L’univers dans lequel se place la BD est complétement inventé. Et quelle imagination ! Nous sommes dans une ville habitée par des animaux. Ceux-ci se mouvent et parlent comme des humains. Tutu va en rencontrer plusieurs tout au long de son aventure. Tout d’abord des lapins. Les rongeurs sont les espions de l’empereur / dictateur. Mais ils ne sont pas très doués et se mettent souvent dans des situations des plus cocasses. De vrais Charlie Chaplin ! Leur maladresse les rend terriblement attachants. Ils n’effraient pas du tout Tutu qui est souvent bien obligée de les aider et de couvrir leurs arrières. Ce sont les personnages les plus drôles de cet univers. Ils permettent au lecteur de rire et de relâcher la tension qui court tout au long de la BD. En effet, on a souvent très peur pour Tutu.

PlancheA_121573Elle rencontre ensuite, sur son lieu de travail, un panda. Ce panda la prend sous son aile et l’aide à appréhender ce lieu où elle est obligée d’aller travailler. Il incarne un peu le rôle de grand-frère / père pour Tutu. L’auteur joue avec l’image du panda : à la fois protecteur et gentil mais aussi très grand et très costaud.

Elle rencontre également un chat. C’est d’ailleurs le seul chat de l’histoire. Il veut aider Tutu à rentrer chez elle. Il est l’assistant d’un personnage très mystérieux : le cerf volant. Lui est un révolutionnaire. Il ne supporte plus la cruauté du dictateur de leur ville qui leur impose de vivre constamment en hiver. Ce personnage induit deux thèmes très intéressants dans une BD pour les plus jeunes : la dictature et la résistance. Comment résister à la folie de son dirigeant ? Ce personnage, comme dans la réalité, apporte à la fois de l’espoir et de la peur au peuple. Il ne sait pas s’il doit suivre le résistant et désobéir au dirigeant ou redouter ce personnage qui est dénoncé par leur dictateur. Les autres animaux essayent de vivre. Tutu ne comprend pas cette situation. Elle décide de se rebeller. Elle, n’est pas née dans cette vallée. Elle n’a donc pas été embrigadée par le dictateur. Et c’est là que l’histoire devient trop simpliste car Tutu va se dresser contre l’empereur. Et malgré la colère de celui-ci, rien ne se passe pour la petite fille. Elle peut mener sa rébellion à bien. Le dictateur est souvent dépeint comme un personnage ridicule. L’auteur prend beaucoup de plaisir à se moquer de lui. Tutu lui est clairement supérieur. Il aurait été bien d’expliquer aux enfants qu’il n’est pas évident de se rebeller car là, on se demande vraiment pourquoi personne ne fait rien.

L’histoire avance petit à petit à travers les quatre tomes. Tout est cohérent. Elle est PlancheA_167012parfaitement menée. L’auteur savait exactement où il voulait emmener Tutu. Je ne me suis jamais ennuyée à la lecture de cette série car à chaque tome son rebondissement. Il y a également beaucoup d’actions qui réussissent à nous tenir en haleine jusqu’au bout ! Cependant, la résolution est beaucoup trop rapide. En quelques pages c’est réglé. Mais la toute fin m’a scotchée. Je ne m’y attendais pas du tout. Par contre, pour que les enfants la comprennent, il faut, à mon avis, qu’ils soient accompagnés.

Une très belle BD qu’il faut lire absolument !

Emily

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s