L’indivision de Springer et Zidrou

9782754810036_1_75_1Pourquoi ce livre ?

En me baladant sur les blogs de lecture que je suis, je suis tombée sur un article au sujet de cette BD. Malheureusement, je ne me souviens pas de quel blog il s’agit. Si vous vous reconnaissez, n’hésitez pas à mettre le lien en commentaire ! La critique du blogueur était plutôt élogieuse. Du coup, quand je l’ai vu à la médiathèque je l’ai pris.

Résumé

Un frère et une sœur cachent un lourd secret. Ils sont amoureux depuis leur adolescence. Ils se voient régulièrement au détriment du mari de la sœur. Mais, depuis la mort de leur père, ils se disputent au sujet de la maison de leur enfance. Elle veut la vendre et lui la garder.

Avis

Le sujet de cette BD est lourd, très lourd (même si c’est un peu la mode depuis Game of Thrones). Un frère et une sœur s’aiment, se désirent et cèdent à cette pulsion. Au début de la BD, on comprend qu’ils ont déjà essayé de mettre un terme à cette relation. La sœur est mariée et a deux enfants (dont un garçon qui ressemble étrangement au frère…), le frère s’est exilé de longues années loin de la France. Cependant, on comprend très vite que cette relation a repris à son retour.

Mais depuis la mort de leur père, cela ne semble plus aller. La sœur veut vendre la maison, 9782754810036_p_3le frère veut la garder. Leur relation y a débuté, y a grandit, s’y est épanouit. Elle est la gardienne de leur secret. La maison devient le symbole de leur amour. La sœur veut se débarrasser de cet amour, le frère veut continuer.

La sœur est beaucoup plus raisonnable que son frère et semble vouloir à tout prix arrêter leur relation. Même si ce n’est jamais dit explicitement dans la BD, je pense qu’elle aime son mari. Elle souhaite simplement mettre fin à cette relation extra-conjugale qui l’oblige à mentir. La vente de la maison semble être une obsession. Elle souhaite rejeter toutes les marques de cet amour interdit. Cependant, le désir pour son frère est fort. Elle a beaucoup de mal à ne pas y succomber. Il lui faut beaucoup de force pour lui dire non.

Le frère est complètement fou de sa sœur. Il l’aime d’un amour démesuré et la désire profondément. Il refuse de vendre la maison car il refuse d’oublier cet amour. Il n’a de cesse durant toute la BD de reconquérir sa sœur. Il ne veut et ne peut se résoudre à abandonner. On sent que d’être séparé d’elle le plonge dans une grande détresse.

PlancheS_48340Durant tout l’album on est partagé entre le dégoût de la situation, l’inceste entre un frère et une sœur, et l’empathie que l’on ressent à la fois pour elle qui se démène pour retourner à une vie plus normale et pour lui qui est désespérément amoureux. Au final, on ne les juge pas. Et je pense que c’est exactement ce que voulaient les auteurs. Le tabou de l’inceste n’est pas vraiment évoqué. Ce n’est pas ce qui les dérange dans cette relation. C’est avant tout une histoire d’amour contrariée. De ce fait, l’histoire est racontée de façon très subtile et c’est justement ce que j’ai apprécié dans cette BD.

Par contre, comme pour la BD Quatre sœurs, je n’ai pas du tout été sensible aux dessins. Je les ai encore une fois trouvés trop grossiers, trop brouillons. Par contre, les paysages sont magnifiques !

N’hésitez pas à la lire pour vous faire une idée !

Emily

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s