La goûteuse d’Hitler, Rosella Postorino

Pourquoi ce livre ?51g2RaeLV7L._SX195_

J’adore les romans historiques et les critiques élogieuses de ce roman m’ont donné très envie !

Résumé

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.

Avis

J’ai trouvé ce livre à la fois très intéressant et très attendu.

Intéressant car l’auteur traite d’un sujet que je ne connaissais pas du tout. J’ai pourtant beaucoup lu sur cette période sombre de l’histoire. L’existence des goûteuses d’un Hitler paranoïaque semble évident pourtant. J’ai aimé faire la rencontre de l’une d’elle. Rosa est un personnage très attachant auquel il est très facile de s’identifier. Ce qu’on lui impose est horrible : elle risque la mort à chaque bouchée. Mais très vite l’auteur s’écarte de son propos pour se consacrer à la vie quotidienne de notre narratrice. La vie quotidienne dans la campagne allemande. Je n’avais jamais lu de roman sur la deuxième Guerre Mondiale du point de vue d’un héros allemand.

Deuil, privation, soumission, révolte… Mais il y a un petit « je ne sais quoi » en plus dans ce roman. Le ton est dur mais léger à la fois. Rosa est un personnage complexe qui m’a séduit par ses faiblesses. J’ai adoré la suivre elle et ses camarades dans leurs loisirs, leurs corvées, leurs relations avec les autres. Découvrir leur amitié naissante s’affermir au fil des pages. Cependant, la triste réalité de la guerre me saisi et m’effraie toujours autant !

Par contre, j’ai été très déçue par certains passages de l’histoire. Des lieux communs ou des événements amenés avec de gros sabots ! Je ne peux pas plus expliciter au risque de révéler l’intrigue mais ce n’est clairement pas pour le suspens qu’il faut lire ce livre ! C’est vraiment pénible quand les auteurs cèdent à la facilité !

Une agréable lecture qui m’a appris plein de choses malgré fort air de déjà vu…

Publicités

Une réflexion sur “La goûteuse d’Hitler, Rosella Postorino

  1. Pingback: La goûteuse d’Hitler – Rosella Postorino – les cibles d'une lectrice "à visée"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s