Le coin BD [10]

Happy Parents, de ZEP81UkzLHpGML

Cette BD a été conseillée à mon conjoint par le médiathécaire, jeune papa également.

Résumé

Etre parent, c’est compliqué, être enfant, ce n’est pas simple ! Au fil de 60 gags et autant de situations différentes, Zep donne vie à une vaste galerie de personnages : d’un côté des pères et des mères que rien ne préparait à ce choc ; de l’autre des bébés, des écoliers, des ados immergés dans leur univers… Et entre les deux, mille et une occasions de ne pas se comprendre. Mieux vaut en rire… et avec Zep, c’est garanti !

Avis

Dans cette BD, nous retrouvons le style caractéristique de Zep que nous connaissons tous grâce à Titeuf. Même s’il faut l’avouer, son dessin s’est vraiment amélioré depuis ses toutes premières BD. J’ai beaucoup aimé l’absence de cases. Zep prend des libertés avec les normes de la bande dessinée et cela ne gâche en rien la lecture au contraire !

Les histoires sont drôles mais trop stéréotypées pour moi ! Je ne m’y suis quasiment pas retrouvée ! L’auteur a repris tous les lieux communs de la parentalité. J’aurais vraiment préféré qu’ils nous parle de ses propres expériences ou de celles de vrais parents !

Je n’ai pas du tout adhéré.

Couv_119526Elmer, Gerry Alanguilan

Dans le cadre d’un projet bande dessinée avec une classe de troisième et la médiathèque de ma ville, les médiathécaires nous ont recommandé cette œuvre. L’auteur est Philippin. Cela a éveillé ma curiosité.

Résumé

Imaginez un instant que les poulets aient accédé à l’intelligence et luttent pour obtenir des droits égaux à ceux des hommes. À première vue, la farce paraît un peu grosse ! C’est pourtant sur cette base que Gerry Alanguilan construit l’histoire passionnante de Jake Gallo, qui redécouvre au travers du journal intime de son père récemment décédé l’histoire des premiers représentants de sa race à avoir quitté le monde animal pour rejoindre celui des humains.

Avis

Cette BD permet d’aborder plusieurs thèmes forts :  la maltraitance animale, la différence et surtout le génocide. Les poulets se réveillent et acquièrent une conscience. Ils se révoltent donc contre ceux qui les tuent pour les manger. Premier thème : celui de la maltraitance animale. Et si les animaux pouvaient exprimer leur peur, leur souffrance, leurs émotions ? Cette BD est un plaidoyer pour le végétarisme ! Comment les hommes vont-ils réagir face à cette nouvelle humanité ? Deuxième thème : la différence et même l’altérité. Comment réagir face à ces poulets devenus humains ? Ils restent des poulets que les hommes avaient pour habitude de manger ! Les gallinacés vont devoir se battre pour intégrer la société et être acceptés comme n’importe quel homme. Et puis, les hommes sont ce qu’ils sont. Face à la différence et à leur incompréhension, ils prennent les armes et tuent ! Période terrible pour la population de poulets qui est décimée. Troisième thème : le génocide. Il est très bien traité ! Tout y est : les tueries, la peur, la nécessité pour les poulets de se cacher, etc. C’est une BD très dure !

Le style est magnifique. Le dessin est très beau. J’aime beaucoup le noir et blanc ! L’auteur ne fait rien de superflu et j’adore ça !

Une BD pas très originale si vous avez lu Maus mais nécessaire !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s