Etre professeur documentaliste : semaine 19

Lundi 4 et mardi 5 février

J’étais arrêtée.

Jeudi 7 février

  • Je me suis occupée du courrier reçu durant mon absence.
  • J’ai bulletiné et dépouillé les Mon quotidien et un Spirou.
  • J’ai effectué les nombreux retours. J’en ai profité pour équiper les BD et mangas qui n’avaient pas les bonnes étiquettes / cotes. Certains livres avaient été empruntés en septembre. Je ne savais même pas qu’ils étaient dans le fonds.
  • J’ai préparé ma commande de livres de février. Je commande pour 500 euros ! C’est énorme ! Dans mon précédant collège, je n’avais que 400 euros de budget ouvrages…
  • J’ai donné le premier cours sur la méthodologie de l’exposé à un groupe de sixièmes. Ce groupe est très emballé. Ça fait plaisir !
  • J’ai continué de poser des étiquettes de genre sur les romans.
    • J’ai accueilli 142 élèves.

Vendredi 8 février

  • J’ai travaillé sur une fiche méthodologique sur « comment réaliser une bonne affiche touristique ou une bonne brochure touristique » pour un EPI sur le Mexique avec mes collègues d’espagnol et d’Arts Plastiques.
  • J’ai travaillé sur des séances pour la semaine de la presse et des médias. Je propose des séances clés en main pour inciter mes collègues à travailler avec moi. Je leur propose également de monter les séances ensemble. Ma collègue d’espagnol est hyper emballée et souhaite y participer. Je suis restée simple cette année par manque de temps : le dessin de presse, la publicité et la revue de presse.
  • J’ai décidé d’arrêter mon abonnement à Okapi au profit de Coyote. Je recherche un autre abonnement plus axé sur les comics pour compléter.
  • J’ai continué les logos de genre sur les romans.
  • J’ai décidé de ne pas afficher mon exposition pour la Saint Valentin car le collège a besoin de mes panneaux d’affichage mercredi. Je n’avais pas envie de désinstaller pour réinstaller après.
    • J’ai accueilli 127 élèves.

 

Anecdote : Un professeur contractuel de technologie est venu me voir pour me demander si je pouvais commander un livre pour les élèves. Ravie, je lui dis que justement je fais une commande et que je le commanderai volontiers. Il s’arrête et me confie alors qu’il en veut dix. Il pensait que le professeur documentaliste et la gestionnaire était la même personne…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s