Patients, Grand Corps Malade

Pourquoi ce livre ?41ghlcbzuul._sx210_

Sur le chemin des vacances, j’ai eu un coup de foudre pour les textes de Gaël Faye puis, dans la même émission pour la voix suave de Grand Corps Malade. Heureusement, mes beaux parents avaient leurs livres dans leur bibliothèque !

Résumé

Il y a une quinzaine d’années, en chahutant avec des amis, le jeune Fabien, pas encore vingt ans, fait un plongeon dans une piscine. Il heurte le fond du bassin, dont l’eau n’est pas assez profonde, et se déplace les vertèbres. Bien qu’on lui annonce qu’il restera probablement paralysé à vie, il retrouve peu à peu l’usage de ses jambes après une année de rééducation.

Avis

J’ai ouvert ce livre à 21h pour le refermer à 23h. Impossible de le reposer ! Je l’ai lu d’une traite sans faire de pause. Quel plaisir de lire un si magnifique texte !

Ce roman s’ouvre sur deux slams de Grand Corps Malade. Le premier raconte l’accident, la douleur et la difficulté de s’accepter comme handicapé, le second est un hymne à la vie et au bonheur du quotidien. Ils résument parfaitement le style de ce texte. Chaque mot, chaque phrase sonnent, résonnent, frappent comme un slam. Grand Corps Malade sait écrire. Sa plume est belle et extrêmement bien rythmée.

Les deux slams résument également à eux seuls le contenu du roman. Les jours en service de réanimation sont durs. Réaliser qu’on ne peut plus bouger ni les jambes ni les pieds est un choc. Les premiers moments dans le centre de rééducation le sont également. Tout est nouveau : l’environnement, les malades, les soignants, le rythme de vie. La rééducation est ardue et très fatigante. Il faut également apprendre à maîtriser ce nouveau corps. Il faut le dompter et réussir à l’apprécier.

Le sujet est vraiment dur et pourtant ce roman n’est pas triste. Bien sûr, certains passages le sont. Le dernier co-locataire de Fabien m’a fendu le cœur. Mais dans l’ensemble, ce roman m’a laissé une impression de bonheur. Le fait que Fabien progresse et se remet aide évidemment beaucoup. J’ai aimé le narrateur. Il semble si gentil et doux ! J’ai beaucoup appris en suivant son quotidien sur les handicapés. Je ne m’étais jamais rendu compte de beaucoup d’aspects de leur vie et notamment sur l’absence absolu d’intimité qu’ils doivent subir quotidiennement. Il aide à mieux appréhender le handicap et les difficultés que les handicapés traversent au quotidien.

Mais les jeunes personnages sont drôles et plein de vie ! Je me suis surprise à rire plus souvent que je n’ai pleuré. Je n’ai qu’une hâte, que Grand Corps Malade publie un nouveau livre !

Publicités

Une réflexion sur “Patients, Grand Corps Malade

  1. J’ai également beaucoup apprécié ce témoignage d’encouragement !
    C’est un vrai hymne à la vie malgré les difficultés des accidents, les rééducations pénibles et les situations parfois humiliantes.
    Mais quelle fraicheur ! Grand Corps Malade aborde ces sujets avec beaucoup de dérision et de philosophie.
    J’envisage à l’ocas’ de découvrir l’adaptation cinématographique tirée de son récit.
    Belles futures lectures ! =)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s