Le coin BD (6) Irena

Irena de Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan, David Evrard et Walter Pezzali

Résumé

1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connaît, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

Avis

Cette BD est une claque ! Le thème est tellement fort ! Je me rends compte que bien que passionnée d’histoire, je ne connais pas du tout ce pan de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Et quelle horreur ! Le récit est très bien fait car il n’y a aucune sensiblerie. Les faits sont énoncés comme le scénariste les imagine. Nous découvrons l’horreur, la misère, la terreur. Mais très vite c’est l’histoire d’Irena que nous suivons. Irena est une juste qui a sauvé énormément d’enfants de la mort dans le ghetto.

Cette jeune femme est une magnifique héroïne. Elle ne se pose pas de question et agit. Tout le processus de sauvetage est très bien expliqué. Nous angoissons à chaque page pour Irena et pour ces enfants qu’elle aide. J’ai tellement pensé à ces parents qui confient leurs petits pour qu’ils aient une chance de survivre. J’ai lu cette BD à côté de ma fille qui jouait et je ne pouvais pas m’empêcher de nous imaginer à leur place.

Je ne me lasse pas de lire ces histoires sur les justes. J’aime savoir que des hommes et des femmes sont capables de risquer leur vie pour en sauver d’autres. Cela redonne foi en l’humanité !

Les dessins sont aussi magnifiques que ceux présents sur les couvertures ! Des couleurs tantôt vives, tantôt ternes. Ils subliment cette merveilleuse histoire.

Vivement le tome 3 !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s