Victor Hugo vient de Mourir, Judith Perrignon

Pourquoi ce livre ?106894043_o

J’ai été très surprise d’apprendre, lors des funérailles nationale de Johnny, que Victor Hugo avait été le premier à bénéficier d’un enterrement national. Je ne savais pas du tout. Alors, quand je suis passée devant ce livre à la médiathèque, je l’ai vite mis dans mon sac !

Résumé

« La nouvelle court les rues, les pas de porte et les métiers, on entend l’autre dire qu’il est mort le poète. Vient alors cette étrange collision des mots et de la vie, qui produit du silence puis des gestes ralentis au travail. L’homme qui leur a tendu un miroir n’est plus là. Tout s’amplifie, tout s’accélère. On dirait qu’en mourant, qu’en glissant vers l’abîme, il creuse un grand trou et y aspire son temps, sa ville… »
La mort de Victor Hugo puis les funérailles d’État qui s’annoncent déclenchent une véritable bataille. Paris est pris de fièvre.
D’un événement historique naît une fable moderne, un texte intime et épique où tout est vrai, tout est roman.

Avis

J’ai beaucoup appris en lisant ce très beau roman. Je me rends compte que je ne connais la vie de Victor Hugo que grâce à son œuvre. Pour moi Victor Hugo sera à jamais l’écrivain de Le dernier jour d’un condamné et du très beau poème Demain dès l’aube. Le premier a forgé mon opinion, le second m’a bouleversée !

La première grande qualité de ce roman est de savoir poser une ambiance. Nous sommes transportés au XIXe siècle ! Que ce soit du côté des bourgeois avec la famille ou les politiques, ou les gens du peuples avec les révolutionnaires de la commune ou les ouvriers. Nous partageons leurs différents quotidiens et entrons dans leur intimité.

Et bien sûr, le sujet central du livre, la mort de Victor Hugo est superbement évoqué par l’auteur. Nous sommes d’abord dans sa chambre, à côté de son lit de mort. Les derniers moments du grand homme sont évoqués avec beaucoup de dignité. Ensuite, nous assistons à tous les débats : faut-il donner des funérailles nationales ? Quand ? Comment ? Très vite, nous comprenons que cette décision sera avant tout politique. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à comprendre les réactions ou non réactions de la famille. Et surtout, cela m’a très fortement donné envie de plonger dans la politique du XIXe siècle. De la commune, je ne connais que Les Misérables ! Enfin, l’auteur nous fait partager les obsèques.

Ce roman est magnifiquement documenté. L’auteur a romancé un fait historique majeur que malheureusement nous avons oublié.

Cela m’a donné vraiment envie de lire d’autres romans de cette auteur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s