Refuges, d’Annelise Heurtier

hirkpeucx2q7bol8mvsd3xib_ug

Pourquoi ce livre ?

Il y a trois ans, j’ai découvert Là où naissent les nuages d’Annelise Heurtier. Et j’ai été complètement séduite ! J’ai aimé le style de l’auteur mais aussi l’histoire qu’elle racontait. Alors quand j’ai vu qu’elle avait sorti ce roman, je n’ai pas hésité à l’acheter pour le CDI.

Quatrième de couverture :

Mila, une jeune italienne, revient sur l’île paradisiaque de son enfance, espérant y dissiper le mal-être qui l’assaille depuis un drame familial.
Très vite, d’autres voix se mêlent à la sienne. Huit voix venues de l’autre côté de la Méditerranée qui crient leur détresse, leur rage et la force de leurs espérances.

Avis :

Je suis assez mitigée sur ce roman. D’un côté il m’a vraiment beaucoup plu et d’un autre je l’ai détesté !

Dans le titre, ce qui saute aux yeux c’est le S en jaune. Ce S annonce tout à fait le procédé du livre : une polyphonie de narrateurs.
D’un côté, nous avons Mila, une jeune fille romaine qui vit un drame familial. Pour essayer de faire table rase du passé, sa famille et elle décident de partir en vacances dans la maison de famille sur l’île italienne de Lampedusa. Dès l’évocation de ce nom, nous lecteurs croyons bien comprendre ce dont il va être question. Malheureusement cette île est bien connue. Elle accueille de nombreux migrants, vivants ou morts. Et bien contrairement à ce que l’on pense, dans l’histoire de Mila il n’y a quasiment aucune évocation des migrants. Son récit est centré sur ses problèmes familiaux, sa découverte de la nature de l’île et ses rencontres avec un groupe d’adolescents.
D’un autre côté, enchâssés dans les chapitres sur Mila, nous retrouvons les témoignages de huit jeunes Erythréens. Dans un premier temps, ils se présentent. Et là, il faut avoir le cœur bien accroché. Les situations de ces jeunes gens sont terribles. L’Erythrée est un état policier qui nie les droits de l’homme et impose un mode de vie terrible à ses jeunes. Aujourd’hui, plus de 300000 Erythréens ont fuit leur pays et vivent dans des camps de réfugiés (selon Wikipédia). Dans un second temps, le destin les fait se retrouver pour s’enfuir vers l’Europe et plus précisément Lampedusa. Là, une fin tragique les attend et le récit de leur traversé dans un chétif bateau fait froid dans le dos.

Et le problème de ce livre est là : j’ai été tellement affligée par le sort des huit jeunes migrants que l’histoire de Mila ne m’a fait ni chaud ni froid. Je ne comprends pas pourquoi Annelise Heurtier n’a pas fait deux livres avec ces histoires. Elle avait largement la matière pour. En plus, l’histoire de Mila est vraiment très intéressante. Étudier l’adolescence sous l’ombre d’un drame familial est certes classique, mais toujours très captivant. Mais comme on compare son récit au sort des migrants, il a l’air vraiment fade. Le personnage de Mila qui aurait pu être profond et dramatique se transforme en un personnage naïf et énervant. Je n’ai pas cessé de me dire « Mais arrête de te plaindre ! ». C’est vraiment dommage car développée d’avantage, elle aurait été une belle héroïne. Je comprend que l’auteur ait voulu faire un parallèle entre l’histoire de cette Européenne et celle de ces Africains, mais cela n’apporte que de la distanciation face au récit de Mila.
J’ai également beaucoup regretté de ne pas en savoir plus sur les migrants. Leurs récits ne font que quelques pages. Leur caractère, leur personnalité, leur vie tout entière ne peuvent donc pas être exploités complètement. Et c’est très frustrant car je n’ai pas eu la sensation de m’attacher à eux.

Le style de l’auteur est très intéressant. J’aime beaucoup ses descriptions et ses dialogues. Elle nous plonge vraiment dans l’action du livre. Ce roman est bien rythmé et on ne s’ennuie pas du tout en le lisant. Je pense qu’il est tout à fait adapté à des enfants à partir de la quatrième. La migration est d’ailleurs au programme de géographie de ce niveau. Les témoignages pourraient même être exploités en cours. Annelise Heurtier réussit à se glisser dans la peau de 9 adolescents ( en comptant Mila). Elle réussit à donner un style à chacun. Ils sont tous différents.

Un avis mitigé donc pour ce roman. Mais cela ne m’empêchera pas de suivre cette auteur !

Emily

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s